Résultats de recherche | Vie Publique

18 résultats pour votre recherche "diffusion de film"

Classement :

Montrer / Cacher les extraits
  • 1 - Cinéma : 875 films classés « tous publics »

    21/12/2005

    ministre de la Culture qui délivre le visa d'exploitation, nécessaire au distributeur du film pour toute diffusion publique

    Rubrique : En bref


  • 2 - La distribution des films en salle : rapport à Mme la ministre de la culture et de la communication

    31/05/2000

    La première partie est consacrée d'une part à l'analyse des conditions de diffusion et de promotion des films en salle et d'autre part aux réactions des téléspectateurs face à cette offre. Enfin un point plus économique est consacrée à l'examen de l'activité de distribution et à sa rentabilité. La deuxième partie est consacrée à des propositions d'action pour redonner une perspective économique à la distribution et qui s'articulent autour des axes suivants : mieux assurer les risques du travail de distribution, renforcer l'identité des films français vis-à-vis du public.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 3 - Culture : le système des aides à l'audiovisuel et au cinéma en question

    04/04/2014

    sélectivité des projets éligibles aux aides et d'assouplir le régime des jours pendant lesquels la diffusion de film est interdite sur les chaînes de

    Rubrique : Evaluation des politiques publiques


  • 4 - Chronologie 2008

    15/01/2009

    afin d'assurer la diversité de la diffusion des films en salle et soutenir

    Rubrique : Chronologie de la vie publique


  • 5 - Pour un repérage des films audio-décrits et sous-titrés

    04/01/2013

    Ce rapport répond à la demande du Ministre de préparer la constitution d'un registre des films audio-décrits et sous-titrés. La première partie du rapport décrit le contexte juridique, économique et sociétal dans lequel s'inscrit le projet de création de ce registre et précise quels seraient les utilisateurs du registre et quelles sont les informations qui leur sont nécessaires. Il en ressort qu'il convient de prévoir deux niveaux d'information différents : une information destinée aux professionnels du cinéma et une information destinée aux publics concernés par les films audio-décrits et sous-titrés. La deuxième partie du rapport développe les caractéristiques du registre destiné à l'usage des professionnels du cinéma, en identifiant les données à rendre disponibles, le mode de recueil de ces données, l'organisme porteur du registre et les modalités de sa création, de sa mise à jour et de son utilisation. Enfin la dernière partie du rapport traite de la collecte et de la diffusion de l'information destinée aux publics.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 6 - La protection des droits d'auteur

    votée en 2006, la loi favorisant la diffusion et la protection de la création sur internet (ou loi HADOPI) et la loi relative à la protection pénale

    Rubrique : Politiques publiques


  • 7 - Chronologie

    d'œuvres audiovisuelles sur Internet, et crée une « Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet » (Hadopi

    Rubrique : Politiques publiques


  • 8 - Adieu à la pellicule ? Les enjeux de la projection numérique

    19/09/2006

    Dans son rapport, Daniel Goudineau examine successivement les choix techniques, stratégiques et économiques de la projection numérique des films. Il formule également 14 recommandations notamment : mettre en place des aides à l'investissement pour les salles de cinéma, fixer la norme de projection numérique en salle à 2K minimum, établir un système de protection des films numériques pour les salles, créer un organisme spécialisé, dépendant du CNC, pour gérer les autorisations de diffusion des films et les aides.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 9 - La mise en place de l'Hadopi

    14/10/2010

    Le 2 octobre 2010, la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet (Hadopi) a envoyé ses premiers courriels d

    Rubrique : Discours actualite


  • 10 - Le droit des auteurs dans le domaine cinématographique : coûts, recettes et transparence

    01/02/2009

    Véronique Cayla, Directrice générale du CNC, a confié, en avril dernier, à René Bonnell une mission visant à clarifier des notions essentielles dans la gestion et l'exploitation commerciale des films telles que le coût de production d'un film, son amortissement ou bien encore « les recettes nettes part producteurs » au moment du partage des recettes générées par les différents modes d'exploitation de ces oeuvres. La diversification des vecteurs de diffusion, la complexification des plans de financement et des modalités de rémunération des ayant droits qui en découle exigent que les professionnels concernés et les pouvoir publics puissent appréhender l'exploitation commerciale d'un film en se fondant sur un socle de références et d'instruments communs. Ainsi, au-delà d'une exploration technique de notions clés évoquées plus haut, René Bonnell a travaillé à améliorer la lisibilité des comptes et donc des remontés de recettes.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


1 - 2 - Suivant