Résultats de recherche | Vie Publique

53 résultats pour votre recherche "grande vitesse"

Classement :

Montrer / Cacher les extraits
  • 1 - Projet de ligne à grande  vitesse Paris-Orléans-Clermont-Ferrand-Lyon

    12/10/2011

    réseau des trains à grande  vitesse qui vise, à terme, à assurer un temps de parcours inférieur à 2 heures entre Paris et Clermont-Ferrand et à

    Rubrique : Débats et consultations


  • 2 - Analyse de la deuxième phase de la branche Est de la ligne à grande  vitesse (LGV) Rhin-Rhône

    11/12/2018

    La mission confiée au CGEDD avait pour objectif la mise en regard des bénéfices respectifs de l’achèvement de la construction de la branche Est de la ligne à grande vitesse Rhin-Rhône et d’une amélioration de l’infrastructure existante et de son exploitation. Elle a dans un premier temps clarifié les concepts et les chiffres. Les difficultés rencontrées dans le collationnement des données portant sur des concepts tels que le trafic voyageurs, paraissent révélatrices d’une perte de pilotage stratégique du dossier. La mission propose que la fonction de pilotage soit assurée par une personnalité identifiée reconnue par les parties au projet. En outre, l’atonie du trafic, et la réduction progressive, depuis 2015, de l’offre de service, justifient la reprise d’une réflexion véritablement stratégique sur le projet. Il ne s’agit nullement pour la mission d’anticiper la construction de la phase 2 qui, pour attendue qu’elle soit, ne saurait, au vu des données disponibles, être réalisée à court terme, mais plutôt d’identifier les raisons de l’étonnante stabilité du marché et de concevoir les mesures qui, avec l’infrastructure actuelle, permettront son essor. Une des raisons de la faiblesse de la demande est la conception des grilles horaires et la multiplication des arrêts intermédiaires, source de lenteurs préjudiciables à l’attractivité de la ligne. On peut craindre que Rhin-Rhône soit aujourd’hui considérée par SNCF Mobilités comme une variable d’ajustement du schéma horaire complexe qu’elle doit accepter à partir des nœuds de Paris, Lyon, de la plaine d’Alsace et de Suisse. Le cadencement qui a fait le succès des grandes lignes comme du trafic TER autour des grandes villes devra inspirer également la conception du service sur Rhin-Rhône. Par ailleurs, avec l’ambition de pleinement tirer partie des synergies entre les deux flux, radial et Rhin-Rhône, qui empruntent la ligne à grande vitesse, la mission appelle à une réflexion sur la mise en place de bonnes correspondances s’appuyant principalement sur la gare de Belfort Montbéliard TGV. Le succès de la ligne sera également, plus modestement sans doute, l’affaire de son arrière-pays. Les initiatives déjà prises en Franche-Comté pour le rabattement de lignes TER sur les gares TGV de Besançon et Belfort vont dans le bon sens. La mission estime qu’à leur image, d’autres lignes pourraient être utilement mises en correspondance avec le TGV, notamment à Dijon. Ce sont les régions, autorités organisatrices du transport régional, qui auront à penser les solutions ad hoc avec l’aide des acteurs ferroviaires. En l’état, et sauf élément nouveau dans le très attendu bilan des premières années d’exploitation, la mission estime prématurée une reprise opérationnelle des réflexions en vue de l’achèvement de la ligne et sa fréquentation l’aura plus naturellement légitimée et où sa construction deviendra nécessaire, et qu’il convient que toutes mesures conservatoires soient prises, au cas par cas et le moment venu, pour préserver l’acquis de la déclaration d’utilité publique.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 3 - La grande  vitesse ferroviaire : un modèle porté au-delà de sa pertinence

    23/10/2014

    Dans son rapport sur la grande vitesse ferroviaire, la Cour des comptes observe que le succès technique et commercial du TGV est certain, au moins jusqu’à une date récente, et que les voyageurs qui l’empruntent apprécient sa rapidité. Mais, au-delà de ce constat, la Cour estime nécessaire d’évaluer son apport réel pour la collectivité dans son ensemble. Au terme de son enquête, la Cour considère que le choix de nouvelles lignes à grande vitesse ferroviaire pour assurer le transport en commun des voyageurs sur grande distance doit être entouré de plus de garanties de pertinence et de rentabilité.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 4 - Projets de lignes ferroviaires à grande  vitesse Sud Europe Atlantique et Grands projets du Sud-Ouest - Mission d'analyse et de propositions de mesures d'insertion environnementale dans l'agglomération bordelaise

    20/09/2010

    La suppression du «bouchon ferroviaire de Bordeaux» et les projets de lignes nouvelles à grande vitesse vont permettre un accroissement du nombre des circulations ferroviaires qui traverseront l'agglomération bordelaise mais risquent d'entraîner une aggravation des nuisances subies par les riverains en particulier des nuisances sonores. Le rapport procède à un état des lieux portant sur les mesures effectuées pour déterminer les points noirs, la nature des travaux projetés et des solutions de protection proposées, leur plan de financement et leur calendrier de réalisation. Après une présentation des attentes des collectivités territoriales et au regard du calendrier prévisible d'accroissement du trafic, il fait un certain nombre de recommandations et de propositions pouvant donner lieu à engagement des co-financeurs si la situation, au niveau des nuisances subies, le justifie.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 5 - Les liaisons possibles entre Troyes et le réseau ferroviaire à grande  vitesse 

    22/03/2010

    Le rapport expertise une solution capable, à moyen et plus long terme, d'apporter un gain de qualité pour la desserte de Troyes en réglant ses problèmes d'enclavement ferroviaire et de contrer la baisse prévisible du trafic de la ligne 4 consécutive à la mise en service du TGV Rhin-Rhône en 2012. Il juge notamment possible, lorsque la ligne nouvelle Paris-Orléans-Clermont-Ferrand-Lyon sera réalisée, de créer une liaison entre Troyes et la ligne à grande vitesse sud-est en utilisant une partie de l'ancienne ligne Troyes-Sens. Sans prendre parti sur l'électrification, il suggère également, pour le court et moyen terme, de mettre en place une stratégie fondée sur la généralisation d'automoteurs bi-modes confortables et puissants sur la relation Paris- Troyes afin de raccourcir les temps de parcours. Enfin, différentes solutions sont envisagées pour approfondir la réflexion en tenant compte du contexte socio-économique, en particulier, l'achèvement progressif d'un axe ferroviaire structurant nord-sud de la Champagne-Ardenne qui relierait les lignes à grande vitesse Est et Sud-est.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 6 - Médiation sur la ligne à grande  vitesse de Provence-Alpes-Côte d'Azur en vue d'une décision sur le système ferroviaire de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur au XXIème siècle

    04/09/2009

    Le projet de ligne à grande vitesse Provence-Alpes-Côte d'Azur, inscrit dans la loi Grenelle I, fait partie des 2000 kilomètres de ligne nouvelle à grande vitesse que la France lancera d'ici 2020. En juillet 2005, le débat public n'ayant pas permis de dégager un consensus sur l'un des scénarios préconisés, un secrétariat permanent associant l'ensemble des parties prenantes a été constitué afin d'aboutir à une vision partagée des conditions de poursuite du projet. Le rapport présente le résultat de cette médiation.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 7 - Augmentation de capacité de la ligne à grande  vitesse Paris-Lyon

    31/01/2005

    La capacité de la ligne à grande vitesse Paris-Lyon est limitée à 12 trains par heure et par sens (un train toutes les quatre minutes sur le panneau d'affichage des départs). L'augmentation de la capacité de cette ligne est nécessaire à terme en raison de la forte demande et de la conséquence des décisions déjà prises pour la construction de lignes nouvelles. Il existe un consensus entre la SNCF et RFF (Réseau Ferré de France) sur l'objectif à terme de 15 trains par heure et par sens (un train toutes les trois minutes sur le panneau d'affichage des départs) et sur la nécessité, pour atteindre cet objectif, de modifier le système de signalisation. Deux variantes sont envisagées : l'une privilégie la technique éprouvée déjà largement utilisée en France de la TVM 430. L'autre privilégie ERTMS, technique future décidée par la Commission Européenne pour harmoniser l'ensemble des réseaux européens. Ce rapport fait la comparaison des projets et analyse les bilans. Il présente les aménagements complémentaires à effectuer (alimentation électrique, réaménagement de la Gare de Lyon à Paris), les équipements au sol des futures lignes à grande vitesse, les développements hors de France, la répartition des charges entre la SNCF et Réseau Ferré de France.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 8 - LGV Sud Europe Atlantique - Perspectives de financement de la ligne à grande  vitesse entre Tours et Bordeaux

    30/11/2003

    Ce rapport sur le projet de ligne à grande vitesse entre Tours et Bordeaux s'organise en cinq parties : la première présente l'état du projet, ses coûts d'investissement et les perspectives de phasage. La seconde est consacrée à l'examen du bilan pour les opérateurs ferroviaires, des investissements prévus, des marges d'évolutions possibles des recettes et à l'évaluation de la capacité contributive qui en résulte pour le projet. La troisième examine l'approche et les simulations effectuées par RFF de ses capacités d'autofinancement, en fonction de ses charges générales, et des hypothèses de tarifications envisagées. La quatrième partie présente les principaux résultats et enseignements tirés des contributions d'experts dans une logique de financement de projet à long terme. La cinquième partie présente une évaluation d'ensemble de ces travaux, des orientations qui méritent d'être approfondies et les perspectives qui peuvent en résulter pour le financement de ce projet et les partenaires publics que sont l'Etat et les collectivités locales.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 9 - Interconnexions des LGV européennes : rapport à M. le Premier ministre sur les projets de ligne à grande  vitesse en Europe, les enjeux d'interopérabilité et les conséquences de l'ouverture à la concurrence

    01/10/2003

    Avant l'élargissement de l'Union européenne, le Premier ministre a souhaité avoir un éclairage sur les réseaux de LGV (lignes à grande vitesse) en Europe. Le rapport est divisé en 3 parties (financement, priorités géographiques et enjeux de l'interopérabilité et de la libéralisation) qui présentent les programmes de lignes à grande vitesse en cours dans les pays européens, les problèmes techniques qui feraient obstacle à la connexion des réseaux de grande vitesse et les conséquences de tous ordres que pourrait avoir l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de passagers.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 10 - La grande  vitesse ferroviaire

    05/10/2011

    Le rapport du Centre d’analyse stratégique a pour objet de présenter un certain nombre de propositions destinées à aider les entreprises françaises, voire européennes, à s’adapter à l’évolution du contexte mondial dans le transport ferroviaire : ouverture à la concurrence du système ferroviaire, apparition de nouveaux constructeurs, développement technologique de la Chine.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - Suivant