Résultats de recherche | Vie Publique

23 résultats pour votre recherche "infrastructures de télécommunications"

Classement :

Montrer / Cacher les extraits
  • 1 - Les Attentes des consommateurs en matière de qualité de service de télécommunications : étude

    29/02/1996

    Dans le cadre de l’ouverture totale des services et des infrastructures de télécommunications à la concurrence prévue au niveau européen pour le 1er janvier 1998, cette étude réalisée par l’IFOP est le fruit d’une enquête menée auprès de 600 clients résidentiels et de 400 clients professionnels. Elle porte sur : les perceptions vis-à-vis de l’ouverture du secteur à la concurrence ; l’intérêt des clients pour le respect d’un niveau élevé de qualité de service ; les indicateurs de qualité de service pouvant servir de paramètres de comparaison pour les différents opérateurs.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 2 - Ouverture à la concurrence du secteur des télécommunications : conséquences sur l'emploi et l'investissement

    01/10/2000

    Le rapport commandé par la Direction Générale de l'Industrie, des Technologies de l'Information et des Postes (DiGITIP) à l'IDATE vise à définir les possibles évolutions du secteur des télécommunications avec la fin du monopole de France Télécom et de l'ouverture à la concurrence ainsi que les conséquences en terme d'investissements et d'emploi. Trois scénarios alternatifs sont définis en plus d'un scénario tendanciel : scénario "infrastructure", scénario "services" et scénario "société de l'information" avec une prévision pour chacun d'eux des conséquences sur les investissements et l'emploi. Le dernier semble le plus favorable et ce dans les deux cas. Il nécessite des mesures réglementaires et un recours massif aux technologies avancées avec une demande largement portée par le grand public et "stimulée par une politique publique de développement des usages".

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 3 - Conférence des territoires : couverture numérique et revitalisation des centres-villes

    20/12/2017

     infrastructures de télécommunications 

    Rubrique : En bref


  • 4 - Rapport du groupe de travail sur les perspectives du secteur des télécommunications en France et en Europe - Deuxième phase : propositions

    17/07/2007

    A la suite du rapport d'étape remis en avril 2007, présentant un état des lieux du secteur des équipementiers de télécommunications et dégageant des pistes de propositions, le groupe de travail s'est penché dans le présent rapport sur le second objectif fixé par la lettre de mission des ministres, à savoir l'élaboration de recommandations stratégiques. Il formule ainsi seize recommandations pour permettre le développement du secteur des TIC (technologies de l'information et de la communication) dans son ensemble en France et en Europe. Celles-ci sont axées autour des thèmes suivants : le soutien à la R&D (recherche-développement) et à l'innovation ; la définition et la mise en oeuvre d'une politique publique en faveur des infrastructures et des usages ; la promotion au niveau européen d'un « écosystème » favorisant le développement du secteur des TIC ; la préservation du potentiel de compétences accumulées ; la mise en place d'un cadre de gouvernance national et européen pour ce secteur jugé primordial par le groupe de travail.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 5 - Les activités spatiales face à la concurrence

    brutal retournement de tendance s'est produit avec la chute de 2000 à 2005 de 22% du marché des télécommunications , de 53% de l'observation de la

    Rubrique : Politiques publiques


  • 6 - Rapport d'information fait au nom de la délégation aux entreprises sur la situation et les perspectives de développement des entreprises en Guyane

    26/10/2017

    La délégation aux entreprises a effectué un déplacement en Guyane du 18 au 21 septembre 2017. A l'issue de ce déplacement, la délégation constate que, confrontées aux mêmes difficultés que leurs consoeurs de l'Hexagone, les entreprises guyanaises souffrent en outre de maux spécifiques à ce département : insécurité, insuffisance des infrastructures - en matière de transport, d'énergie comme de télécommunications -, difficultés d'accès au foncier, manque de main d'oeuvre qualifiée, approvisionnements coûteux, longueur des délais de paiement, étroitesse du marché guyanais, concurrence des pays voisins non soumis aux normes européennes... Ces entreprises évoluent aussi dans un contexte social très tendu qui tient à l'enclavement géographique de la Guyane, à sa croissance démographique mal maîtrisée, au chômage de masse, à la pénurie de logements, de soins et de formation, notamment scolaire, et qui a pu entraîner une paralysie du territoire fatale à certaines d'entre elles. Selon la délégation, cette situation ne doit pas occulter le potentiel remarquable de ce territoire, riche de ressources naturelles abondantes, d'une position géographique stratégique, mais aussi d'une population multiculturelle et très jeune, qui manifeste un grand appétit entrepreneurial. Souffrant d'une activité économique trop faible par rapport au poids de la sphère publique, la Guyane pourrait trouver, par l'entreprise, le moyen de son développement autonome, sous réserve de l'inscrire dans son contexte régional qui n'a rien de commun avec l'environnement européen de l'Hexagone.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 7 - L'équipement numérique du territoire

    31/10/2003

    Le CIADT (Comité interministériel d'aménagement et de développement du territoire) du 13 décembre 2002 a adopté des orientations en faveur des réseaux de télécommunications à haut débit et de l'usage des technologies de l'information et de la communication (TIC). Il a notamment confié au ministre chargé de l'équipement mission de préparer diverses mesures d'adaptation du droit de l'urbanisme, de la domanialité publique et de la construction ayant pour but de faciliter le déploiement des infrastructures destinées à supporter des réseaux de télécommunications établies à l'initiative des collectivités territoriales.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 8 - Les technologies de l'information et de la communication : une chance pour les territoires ?

    13/11/2002

    Les techniques modernes de communication jouent un rôle déterminant pour le développement des territoires. Une intervention publique s'impose pour : - assurer une couverture géographique, totale et de qualité, par la téléphonie mobile ; - réaliser, au moindre coût pour la société, un déploiement équilibré des réseaux filaires à haut débit. Le Conseil économique et social propose un service public de réseaux intermédiaires et locaux de télécommunications, utilisant les infrastructures existantes et maîtrisé au niveau régional." Source : Conseil économique et social

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 9 - Rapport du groupe de travail : "L'économie numérique dans l'entreprise"

    01/10/2001

    Le rapport diagnostique un sous-emploi des nouvelles technologies de l'information par les PME, notamment par manque de compétences à l'intérieur des entreprises et manque d'informations sur leur utilité. Les propositions pour améliorer leur développement, déclinées dans l'annexe, s'articulent autour de trois axes : action sur l'environnement des entreprises (fiscalité et procédures d'aides, développement des infrastructures de télécommunications, formation et développement des compétences), actions sur la demande des PME (stimulation des initiatives, échanges d'informations, méthodologie), actions sur l'offre (offres de prestations de services, multiplication des centres d'accès, renforcement des pôles technologiques locaux en TIC).

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 10 - Rapport d'information déposé (...) par la commission des affaires économiques sur les objets connectés

    10/01/2017

    Selon l’Union internationale des télécommunications (UIT), l’internet des objets se définit comme « l’infrastructure mondiale pour la société de l’information, qui permet de disposer de services évolués en interconnectant des objets (physiques ou virtuels) grâce aux technologies de l’information et de la communication interopérables existantes ou en évolution ». La première partie du rapport est une analyse de portée générale sur le potentiel des objets connectés. Elle apporte d’abord une vision large, prospective, des changements qui vont être à l’oeuvre grâce aux objets connectés dans les modèles économiques de demain. En particulier, si l’internet des objets est générateur d’une importante création de valeur, il faut se demander où elle se situe précisément, et quels sont les acteurs économiques qui sont en mesure de la capter. La deuxième partie du rapport cherche à définir la place que va occuper la France dans la révolution de l’internet des objets. La conviction des rapporteures est que la France peut légitimement prétendre à une position d’avant-garde, en matière d’innovation, d’offre industrielle ou de solutions de télécommunications.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


1 - 2 - 3 - Suivant