Résultats de recherche | Vie Publique

362 résultats pour votre recherche "national de la recherche scientifique"

Classement :

Montrer / Cacher les extraits
  • 41 - Le parcours et la carrière des conservateurs de bibliothèques

    07/12/2017

    Les 1472 conservateurs des bibliothèques, divisés en deux corps interministériels, les conservateurs généraux et les conservateurs, constituent le personnel scientifique des bibliothèques. Ils exercent un métier multiforme au carrefour de l’éducation, de la formation, de la recherche et du développement culturel et social. A l'issue de ses travaux, la mission d'inspection recommande la fusion des deux corps, la mise en commun des concours de recrutement de l’Etat et des collectivités territoriales, la rénovation de la formation initiale, le recours à la Bourse interministérielle de l'emploi public (BIEP) pour le recrutement des postes de direction, la définition de critères d’évaluation de l’expertise et la création d’emplois fonctionnels pour certains postes de direction pour améliorer le parcours et la carrière des conservateurs de bibliothèques.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 42 - Agir sur les comportements nutritionnels : réglementation, marketing et influence des communications de santé

    15/11/2017

    Ce rapport présente les travaux du groupe d’experts réunis par l’Inserm dans le cadre de la procédure d’expertise collective (voir annexe) pour répondre à la préoccupation de Santé publique France1 concernant les informations à caractère sanitaire apposées sur les messages publicitaires. Ce travail s’appuie essentiellement sur les données issues de la littérature scientifique disponible lors du dernier trimestre 2015. Près de 700 documents ont été rassemblés à partir de l’interrogation de différentes bases de données (Medline, Web of science, PsycINFO, Scopus, Pascal et ECONBiz).

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 43 - Le Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche

    26/10/2017

    Le Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) assure la représentation auprès du ministre, d'une part, des

    Rubrique : Découverte des institutions


  • 44 - Rapport d'information fait au nom de la commission des finances sur les Instituts français de recherche à l'étranger (IFRE)

    12/07/2017

    Les 27 Instituts français de recherche à l'étranger (IFRE), répartis dans le monde entier, constituent un réseau unique au monde, hérité de l'histoire diplomatique et scientifique de la France. Placés depuis 2007 sous la double tutelle du ministère de l'Europe et des affaires étrangères (MEAE) et du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), ils mènent des travaux de recherche en sciences humaines et sociales et participent activement à la vie intellectuelle de leurs pays d'accueil. Le sénateur Richard Yung, rapporteur spécial des crédits de la mission « Action extérieure de l'Etat » a souhaité, dans le cadre d'un contrôle budgétaire, aller à la rencontre des chercheurs et des responsables administratifs qui font vivre ce réseau trop méconnu, en visitant plusieurs instituts, en auditionnant leurs tutelles à Paris et en adressant à chacun des vingt-sept directeurs un questionnaire commun. Outils de la diplomatie d'influence de la France, vecteurs d'ouverture sur le monde pour la communauté scientifique française, les IFRE doivent aujourd'hui faire face à un certain nombre de défis pour jouer à plein ce double rôle, qui fait leur richesse mais peut être source de difficultés. Dans son rapport, le sénateur dresse un état des lieux de la situation actuelle des IFRE et formule plusieurs propositions destinées à les doter d'une identité plus lisible, à renforcer leurs partenariats avec les institutions locales comme avec les universités et organismes de recherche français ou bien encore à mieux les associer à la prise de décision publique.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 45 - Amiante : quelles réponses des pouvoirs publics ?

    30/06/2017

    du directeur général de l'Institut national de recherche sur la sécurité (INRSL'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm

    Rubrique : Chronologie de la vie publique


  • 46 - La recherche sur l'éducation - Eléments pour une stratégie globale

    18/04/2017

    L'alliance ATHENA (alliance nationale des sciences humaines et sociales) en partenariat avec l'alliance ALLISTENE (alliance des sciences et technologies du numériques) a rédigé un rapport composé de deux volumes comportant des éléments de réflexion stratégique consacrés à la recherche sur l'éducation et la formation. Ces deux volumes présentent une cartographie des laboratoires et équipes de recherche impliqués actuellement sur l'éducation, une analyse des évolutions observables depuis les précédents rapports, des recommandations en direction des responsables des politiques de recherche et un ensemble de synthèses thématiques réalisées par près de quatre-vingts chercheurs pour donner à voir l'épaisseur et la diversité de l'activité scientifique.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 47 - Les enjeux économiques, environnementaux, sanitaires et éthiques des biotechnologies à la lumière des nouvelles pistes de recherche - Tome II : comptes rendus et annexes

    14/04/2017

    L’OPECST a été saisi par la commission du développement durable de l’Assemblée nationale d’une demande portant sur les enjeux économiques et environnementaux des biotechnologies. L’OPECST a souhaité élargir la question aux aspects sanitaires et éthique et y a associé deux demandes complémentaires sur les vignes résistantes et les huîtres triploïdes. Les biotechnologies ont fait récemment des progrès considérables, notamment avec les technologies de modification ciblée de génome (genome editing). Parmi elles, la découverte du système dénommé « CRISPR-Cas9 », par Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doubna, en 2012, constitue une véritable rupture car elle est plus simple, plus rapide à mettre en oeuvre, moins coûteuse et fonctionne sur tous les organismes vivants. Les applications possibles sont très prometteuses en médecine humaine et dans l’agriculture (plantes et animaux). Une « ère post-OGM » » s’annonce. Elles rendent possibles des procédés industriels respectueux de l’environnement. Les craintes sont à la hauteur des potentialités : des questions éthiques sur la modification de l’espèce humaine se posent bien sûr, mais il faut également procéder à une évaluation environnementale et sanitaire des nouvelles techniques de sélection végétale. Ces nouvelles techniques posent les questions de la propriété intellectuelle, de la biosécurité, de l’adéquation des règles actuelles au niveau national, européen et international. Pour consulter le tome I (Rapport), cliquez sur le lien suivant.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 48 - Les enjeux économiques, environnementaux, sanitaires et éthiques des biotechnologies à la lumière des nouvelles pistes de recherche - Tome I : rapport

    14/04/2017

    L’OPECST a été saisi par la commission du développement durable de l’Assemblée nationale d’une demande portant sur les enjeux économiques et environnementaux des biotechnologies. L’OPECST a souhaité élargir la question aux aspects sanitaires et éthique et y a associé deux demandes complémentaires sur les vignes résistantes et les huîtres triploïdes. Les biotechnologies ont fait récemment des progrès considérables, notamment avec les technologies de modification ciblée de génome (genome editing). Parmi elles, la découverte du système dénommé « CRISPR-Cas9 », par Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doubna, en 2012, constitue une véritable rupture car elle est plus simple, plus rapide à mettre en oeuvre, moins coûteuse et fonctionne sur tous les organismes vivants. Les applications possibles sont très prometteuses en médecine humaine et dans l’agriculture (plantes et animaux). Une « ère post-OGM » » s’annonce. Elles rendent possibles des procédés industriels respectueux de l’environnement. Les craintes sont à la hauteur des potentialités : des questions éthiques sur la modification de l’espèce humaine se posent bien sûr, mais il faut également procéder à une évaluation environnementale et sanitaire des nouvelles techniques de sélection végétale. Ces nouvelles techniques posent les questions de la propriété intellectuelle, de la biosécurité, de l’adéquation des règles actuelles au niveau national, européen et international. Pour consulter le tome II (Comptes rendus et annexes), cliquez sur le lien suivant.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 49 - Projet de plan national de réduction des émissions de polluants atmosphériques

    06/04/2017

     recherche contre le cancer, la pollution de l'air est responsable de 48 000 décès prématurés par an d'après une évaluation de l'Agence nationale de

    Rubrique : Débats et consultations


  • 50 - Pour une intelligence artificielle maîtrisée, utile et démystifiée - Tome II : annexes

    15/03/2017

    L’essor récent des technologies d’intelligence artificielle représente un bouleversement de nature à transformer profondément nos sociétés et nos économies mais reste soumis à une contrainte d’acceptabilité sociale assez forte sous l’effet de représentations souvent catastrophistes. Le concept d’intelligence artificielle renvoie à des technologies multiples, nées dans la seconde moitié du XXe siècle, qui reposent sur l’utilisation d’algorithmes. Ces technologies, dont les combinaisons sont en évolution constante, conduisent d’ores et déjà à des applications dans de nombreux secteurs et ouvrent un espace d’opportunités inédit, à même de révolutionner notre cadre de vie et l’aide aux personnes. Les progrès en intelligence artificielle posent plusieurs questions : quels sont les opportunités et les risques qui se dessinent ? La France et l’Europe sont-elles dans une position satisfaisante dans la course mondiale qui s’est engagée ? Quelles places respectives pour la recherche publique et la recherche privée ? Quelle coopération entre celles-ci ? Quelles priorités pour les investissements dans la recherche en intelligence artificielle ? Quels principes éthiques, juridiques et politiques doivent encadrer ces technologies ? La régulation doit-elle se placer au niveau national, européen ou international ? Pour contribuer à apporter des réponses à ces questions, l’OPECST a adopté à l’unanimité le 14 mars 2017 le rapport (disponible à partir du lien suivant). Le présent document propose l’intégralité des annexes du rapport.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


Précédent - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - Suivant