Résultats de recherche | Vie Publique

129 résultats pour votre recherche "offre de formation"

Classement :

Montrer / Cacher les extraits
  • 1 - Rapport d'information déposé (...) par le comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques sur l'évaluation de l'adéquation entre l' offre et les besoins de formation professionnelle

    23/01/2014

    Le présent rapport du Comité d’évaluation de contrôle des politiques publiques (CEC) s’intéresse à l’adéquation entre l’offre et les besoins de formation professionnelle. Il cible plus particulièrement la formation professionnelle continue des salariés et des demandeurs d’emploi, dans la perspective de la réforme législative transposant l’accord national interprofessionnel (ANI) conclu le 14 décembre 2013 et signé par l’ensemble des partenaires sociaux, à l’exception de la CGPME et de la CGT. Articulé en trois parties, le rapport a pour objet de : faire le diagnostic du système français de formation professionnelle continue, en inventoriant les critiques de la gestion paritaire et de la mutualisation des financements, et en examinant sa performance globale ; préconiser des réformes tendant à assurer la prise en compte de la diversité des besoins dans l’expression de la demande, par une prospective de l’emploi plus efficace, une plus grande individualisation des choix de formation continue, un renforcement de l’accompagnement des publics fragiles, et une rationalisation des modes d’intervention publique et d’intermédiation mutualiste ; recommander des évolutions tendant à mieux adapter l’offre de formation continue, incluant notamment la rénovation du service public de l’orientation, la mise en place d’un contrôle de la qualité des formations, et la modernisation de l’offre de formation professionnelle continue.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 2 - Les besoins et l’ offre de formation aux métiers du numérique

    21/04/2016

    Le développement des technologies numériques et de leurs usages nécessite du personnel qualifié, qui manque sur le marché du travail, et des enseignants compétents dans ce domaine. Après avoir proposé une définition des métiers du numérique, la mission conjointe IGEN, IGAENR, CGEIET, IGAS s'est attachée à analyser les besoins quantitatifs et qualificatifs des métiers du numérique, et les formations y afférentes.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 3 - Formation des chômeurs : simplifier les dispositifs et les démarches

    30/09/2013

    présence, des dispositifs de financement trop complexes, des délais d'instruction des demandes trop longs et décourageants, une offre de formation peu

    Rubrique : Evaluation des politiques publiques


  • 4 - L' offre des établissements d'enseignement supérieur relevant du ministère de la culture et de la communication en formation continue - Etat des lieux et propositions

    04/04/2013

    Le rapport procède à un état des lieux de l'offre de formation continue des établissements d'enseignement supérieur « culture ». Il présente l'éventail des formations proposées selon leurs contenus, leur durée, leur niveau et leur modalité de reconnaissance ou de certification, les modalités du financement de ces formations et le budget qui leur est consacré, le nombre et le profil professionnel des personnes qui en bénéficient. La deuxième partie présente des propositions en vue de développer cette offre et d'accroître son attractivité.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 5 - Accompagner la dynamique du dialogue social par la formation et la reconnaissance de ses acteurs et par la valorisation des meilleures pratiques

    19/02/2018

    Cette mission confiée par la ministre du travail fin septembre 2017 s’inscrit dans le prolongement d’un premier travail réalisé par Jean-Dominique Simonpoli en août 2017 sur « la reconnaissance et la valorisation des compétences des représentants du personnel et des mandataires syndicaux » . Après avoir échangé avec tous les acteurs majeurs du dialogue social, la mission a formulé 21 recommandations autour de cinq enjeux majeurs : soutenir la transformation des institutions représentatives du personnel en 2018 et 2019 ; inscrire davantage le fait « dialogue social » dans l’offre de formation universitaire et des grandes écoles, à l’attention des acteurs de ce dialogue comme des futurs managers et DRH et adapter l’effort de formation afin de permettre aux acteurs d’exercer les nouvelles responsabilités qui leur sont confiées avec la mise en oeuvre des ordonnances ; améliorer les conditions d’exercice des mandats, valoriser les compétences acquises, développer des outils de formation internes et de branches davantage accompagner les acteurs du dialogue social tout au long de leur mandat et mieux les préparer, à tous les niveaux, à la poursuite du parcours professionnel ; soutenir un développement du dialogue social qui intègre les TPE et PME ; disposer d’un lieu pour que les premiers responsables patronaux, syndicaux et publics puissent en débattre, et valoriser fortement et régulièrement les apports de celle-ci à l’innovation et à la performance sociale et économique.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 6 - Rapport de la mission de préfiguration sur la généralisation au plus grand nombre de nos concitoyens, de la formation aux gestes qui sauvent

    20/04/2017

    Face à la menace terroriste, la multiplication des crises liées au dérèglement climatique mais également aux accidents de la vie courante à l’origine chaque année de 20 000 décès et 50 000 hospitalisations, le rapport dresse un état des lieux de l’offre de formations aux gestes qui sauvent déjà proposées et avance 27 propositions afin de parvenir à former 80% de la population à ces gestes dont, notamment : proposer des sessions de formation courtes pour apporter une première initiation au plus grand nombre et approfondir cet enseignement par une formation certificative ; rendre obligatoire la formation « Prévention et secours civiques de niveau 1 » (PSC1) pour les agents des trois versants de la fonction publique, pour certains professionnels en lien avec des mineurs, des personnes âgées, ainsi que pour les professionnels de la route ; insérer une sélection de formations déjà accessibles dans le catalogue des formations du « Compte personnel de formation » du secteur privé et dans les droits à formation des fonctions publiques » ; pour les citoyens prenant à leur charge le coût d’une formation PSC1, intégrer cette charge dans la rubrique des charges déductibles au titre de l’impôt sur le revenu ou inscrire ce coût dans la rubrique crédit d’impôt ; inciter des groupes de population (élus municipaux, candidats au permis de conduire, animateurs titulaires du BAFA…) à se former aux gestes qui sauvent ; engager une campagne d’information auprès des organismes d’accueil de jeunes volontaires en service civique concernant l’obligation de formation à la PSC1 des volontaires ; exonérer de TVA ou réduire son taux pour le matériel de formation utilisé par les associations d’animation sociale et culturelle ; instaurer une loi du « Bon Samaritain » afin de protéger les citoyens qui interviennent auprès de victimes de toute poursuite judiciaire.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 7 - Le développement de la formation continue dans les universités

    06/11/2015

    François Germinet, président de l'université de Cergy-Pontoise, a été chargé d’une mission visant à promouvoir et accroître l'implication des universités dans la formation professionnelle tout au long de la vie. Ce rapport constate que des évolutions sont nécessaires pour développer les besoins en formation continue, à la fois du côté des universités, pour adapter l'offre de formation à des salariés dont les besoins portent le plus souvent sur des formations courtes et non diplômantes ; et du côté des salariés et des employeurs, pour reconnaître les établissements d'enseignement supérieur comme des acteurs majeurs en matière de formation professionnelle. Les établissements d'enseignement supérieur représentant seulement 3% du marché de la formation continue en France, leur potentiel de développement est donc jugé très important par la mission. Fixant un objectif d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2020, le rapport recommande notamment de s'appuyer sur la proximité avec la recherche, de connaître les coûts réels de l'activité de formation continue, de développer des mécanismes d'incitation au niveau des communautés d'universités et d'établissements (COMUE), d'ouvrir la formation professionnelle à de nouveaux publics (bacheliers professionnels souhaitant démarrer une expérience professionnelle tout en ayant le projet de revenir plus tard dans l'enseignement supérieur, alumni, etc.).

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 8 - Evaluation du pilotage de la formation professionnelle par les conseils régionaux

    11/09/2012

    Inscrite au programme d’activité de l’IGAS, ce rapport porte principalement : sur le pilotage de la formation professionnelle (initiale et continue) dans les régions et sur le rôle du Conseil régional dans ce pilotage, en partenariat avec les services de l’Etat, Pôle emploi et les partenaires sociaux ; sur la politique de formation professionnelle continue des Conseils régionaux en direction des demandeurs d’emploi et des salariés : montants financiers mobilisés, types de programme, modalités d’achats, suivi et évaluation, conséquences sur l’offre de formation...

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 9 - Mastérisation de la formation initiale des enseignants - Enjeux et bilan

    10/10/2011

    Jean-Michel Jolion, président du comité de suivi Master, présente son rapport sur la mastérisation, à savoir l'insertion de la formation et du recrutement des futurs enseignants dans un cursus de master. Rappelant l'importance de la formation des enseignants, il propose un état des lieux (offre de formation, mise en œuvre des stages, place de la recherche, contenus des concours de recrutement, etc.) et présente ses préconisations en vue d’améliorer le cursus des futurs enseignants.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 10 - Les besoins actuels et futurs des industries de santé en termes de formation

    26/02/2010

    Le secteur des industries de santé, intégré dans une économie mondialisée, soumis à des exigences de compétitivité élevées, connaît actuellement de profondes évolutions structurelles et un changement de modèle d'activité liés à des facteurs scientifiques, économiques, démographiques et sociétaux. Cette mutation va, à court ou moyen terme, exiger des compétences nouvelles capables de comprendre les enjeux et de contribuer à les relever. De son côté, l'université et d'une manière plus générale l'enseignement supérieur ont engagé des réformes structurelles visant à une plus grande autonomie qui doivent permettre une meilleur réactivité et adaptation à notre environnement économique et social. Dans ce contexte, l'objectif de ce rapport est d'analyser les besoins actuels et futurs des différents secteurs des industries de santé (médicament, biotechnologies, dispositifs et matériels médicaux) et de proposer, en fonction de ceux-ci, une évolution de notre offre de formation. Cinq grandes recommandations sont ainsi proposées et déclinées en une série d'actions ayant pour objectifs de relever les défis générés par les avancées scientifiques et techniques dans le domaine de la santé, d'une part, et les données économiques de ce secteur d'autre part.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - Suivant