Résultats de recherche | Vie Publique

100 résultats pour votre recherche "offre de formation"

Classement :

Montrer / Cacher les extraits
  • 1 - La professionnalisation de l' offre de formation et des relations entre les utilisateurs et les organismes : rapport final de la table ronde

    30/09/2000

    Ce rapport présente les préconisations de 3 groupes de travail réunis à l'occasion d'une table ronde sur le renouvellement et la professionnalisation de l'offre de formation. Ses auteurs recommandent notamment de : modifier l'intervention des pouvoirs publics et mettre en place un dispositif régulateur fondé sur la qualité de la formation; replacer l'individu au centre du système de formation continue; concevoir la prestation de formation comme un service global afin de prendre en compte l'évolution de ses usages et de ses modalités d'exécution.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 2 - Réorganisation de l' offre publique de formation dans le secteur de l'activité physique, du sport et de l'animation

    04/06/2008

    Comment clarifier et renforcer l'offre de formation conduisant aux métiers du sport ? Telle est la mission confiée à Jean Bertsch, professeur des universités. Parmi les propositions présentées, on trouvera la création d'une licence professionnelle « entraînement sportif » et d'un nouveau BTS consacré aux métiers du sport et de l'animation en co-tutelle entre le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche et le ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative. Par ailleurs, le rapport préconise de réformer le parcours Licence STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) en proposant quatre mentions (activités physiques adaptées, management, éducation et motricité, et optimisation de la performance) au lieu des cinq existantes. Un second rapport envisage également la création d'une Ecole Supérieure de management du sport, à l'intention des cadres-bénévoles et des sportifs de haut-niveau des fédérations sportives.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 3 - Evaluation de l' offre de formation linguistique pour les Parisiens maîtrisant mal ou peu le français

    01/10/2007

    Lutter contre l'exclusion par l'apprentissage de la langue française constitue l'un des enjeux de la politique d'intégration des populations étrangères ou issues de l'immigration. Ce rapport de l'Inspection générale de la Ville de Paris recense les différents dispositifs d'accès à la langue existant au niveau national (Agence nationale de l'accueil des étrangers et des migrations (ANAEM) et Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (ACSE), au niveau régional (Région Ile de France) et au niveau municipal (Ville de Paris). 13500 Parisiens bénéficient aujourd'hui des dispositifs de la Ville (cours municipaux d'adultes principalement) qui consacre entre 5 et 6 millions d'euros à cette politique. Le rapport évalue l'offre de formation linguistique proposée sur le territoire parisien, qu'il estime complexe de par la multiplicité de ses acteurs, fluctuante du fait des orientations évolutives de l'Etat et opaque quant à son efficacité du fait de l'absence d'outils, qui permettraient d'évaluer la qualité des prestations, les résultats des formations et l'insertion des apprenants. Il plaide en faveur de la mise en oeuvre par la Ville de Paris d'une véritable politique transversale de formation linguistique qui serait placée sous l'autorité de son Secrétaire général et pilotée par sa Délégation à la politique de la ville et de l'intégration. Il définit ce qui pourrait être la vocation de la Ville de Paris en la matière : centrer ses efforts sur les populations déjà présentes plutôt que sur les primo-arrivants.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 4 - L' offre de formation de niveau V dans le tertiaire administratif

    01/11/2003

    Le rapport tente d'abord d'établir un double constat : d'une part, il analyse la situation scolaire particulière des formations préparatoires aux deux BEP concernés (secrétariat et comptabilité), positionnement, enseignement et projet et, d'autre part, il étudie la relation entre formation et emploi. Ces deux premières parties conduisent naturellement à interroger la confrontation des deux logiques qui sont ici à l'oeuvre : logiques des parcours scolaires et logiques d'insertion professionnelle dans la troisième partie du rapport. La conception de formations professionnelles dites "de transition" (ou propédeutique) n'est-elle rien d'autre que la simplification du modèle de formation de niveau supérieur ? La quatrième partie est consacrée à la proposition d'un nouveau projet qui présente le cadre pédagogique et organisationnel d'une recomposition de l'offre de formation dans le secteur des services administratifs ainsi que les conditions de la réussite d'un tel projet.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 5 - Formation professionnelle : un accord bientôt confirmé ?

    21/01/2009

    professionnelle, de la validation des acquis de l'expérience (VAE) et de la qualité de l' offre et de l'achat de formation 

    Rubrique : En bref


  • 6 - Formation professionnelle : nouvelles propositions

    11/12/2008

    Les propositions concernent la clarification de la gouvernance des politiques de formation , l'évaluation de l' offre de

    Rubrique : En bref


  • 7 - Rapport d'information déposé (...) par la commission des affaires culturelles, familiales et sociales en conclusion des travaux de la mission sur la formation tout au long de la vie

    11/12/2008

    La loi du 16 juillet 1971, portant organisation de la formation professionnelle a été amendée à de nombreuses reprises afin d'assurer son adaptation au contexte économique et social. La dernière réforme date du 4 mai 2004, avec la loi sur la formation professionnelle tout au long de la vie et au dialogue social. Ce rapport fait le point sur le système de formation, tant scolaire que professionnel. Il en analyse les défauts et les blocages : résultats inégaux de la formation scolaire et supérieure, défaillance des services d'orientation, inégalité de l'accès à la formation professionnelle des salariés, qualité variable des formations offertes par des organismes insuffisamment encadrés, financements dispersés... Il propose plusieurs axes de réflexion pour dynamiser le concept de formation tout au long de la vie : construction d'un dispositif de formation, commençant par la lutte contre l'échec scolaire et la valorisation de toutes les filières ; contrôle et évaluation de l'offre de formation ; clarification de la gouvernance (rôle des entreprises, des branches professionnelles, des partenaires sociaux, des organisames paritaires agréés) ; simplication des financements (financements par les entreprises des plans de formation et de l'apprentissage), mutualisation des financements.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 8 - Groupe multipartite sur la formation professionnelle - Synthèse des travaux

    17/07/2008

    La ministre de l'économie, de l'industrie et de l'emploi a installé en février 2008 un groupe multipartite sur la formation professionnelle présidé par Pierre Ferracci et composé des partenaires sociaux, des représentants des régions, et des administrations de l'Etat. Le présent document identifie huit axes principaux de réforme : la clarification des compétences entre acteurs ; les conditions de réalisation d'un « droit à la formation différée » ; la sécurisation des parcours professionnels ; un vecteur de la sécurisation : l'évolution du CIF (congé individuel de formation) et du DIF (droit individuel à la formation) ; les modalités du financement de la formation professionnelle ; l'évolution du métier des OPCA (organismes paritaires collecteurs agréés) et de leur gouvernance ; l'accroissement des capacités d'anticipation, de transparence et d'évaluation du système ; l'amélioration de la qualité de l'offre de formation.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 9 - La création d'un pôle d'excellence autour de la formation, la recherche et l'innovation dans le tourisme

    28/02/2008

    Alors que la France est doté d'un grand potentiel touristique, en termes d'image et de revenu pour l'économie, elle souffre d'une apparente inefficacité des moyens mis en oeuvre par l'Etat, les collectivités locales et les professionnels, en matière de formation et de recherche. Tel est le constat du présent rapport qui analyse ce paradoxe. Il pose un diagnostic sur les dysfonctionnements de la recherche (chercheurs spécialisés dans le tourisme, mais sans mise en commun des travaux, sans échanges internationaux ou entre les chercheurs et les partenaires du secteur) ; de la veille (dispersion des ressources, insuffisance de la veille technologique, manque de moyens consacrés à une stratégie d'accompagnement et de structures pérennes permettant d'aider au développement de projets) ; de la formation (non adéquation entre offre et demande de diplômés, manque d'analyse des besoins quantitatifs et qualitatifs du marché...). En conclusion, le rapport propose de créer un pôle d'excellence de la connaissance, autour des trois piliers que sont l'innovation, la formation et la recherche, fondé sur un partenariat rapproché de tous les praticiens des métiers qui concourent à l'activité Tourisme-France, pour améliorer sa compétitivité et donc la croissance qui peut en résulter.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 10 - Rapport d'information fait au nom de la mission commune d’information sur le fonctionnement des dispositifs de formation professionnelle - Tome II : annexes

    04/07/2007

    « Complexité », « cloisonnements » et « corporatismes » sont les trois termes retenus par la mission d'information pour caractériser la situation actuelle de la formation professionnelle en France. Pour donner un nouvel élan à la formation professionnelle, le rapport émet des propositions autour de plusieurs axes : adapter l'offre de formations aux besoins de demain et décloisonner l'accès à la formation par exemple en introduisant un compte épargne formation ; créer un organe indépendant de régulation et d'évaluation de l'appareil de formation ; intensifier la mutualisation et encourager le regroupement des organismes de collecte (taxe d'apprentissage). Le rapport de la mission est disponible dans un tome I consultable à partir du lien suivant.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - Suivant