Résultats de recherche | Vie Publique

55 résultats pour votre recherche "prix du pétrole"

Classement :

Montrer / Cacher les extraits
  • 1 - Cours du baril de pétrole : quel impact sur les prix à la pompe ?

    31/05/2011

    La baisse du cours du baril de pétrole brut constatée au début du mois de mai 2011 a-t-elle eu impact sur les prix des carburants à la pompe

    Rubrique : En bref


  • 2 -  Prix du pétrole : combattre la hausse ou s'adapter à une énergie chère ?

    26/06/2008

    Pas une réunion internationale où le prix du pétrole ne soit à l'ordre du jour : les 13 et 14 juin 2008, les ministres des finances du G8 (Allemagne

    Rubrique : Dossiers d'actualite


  • 3 -  Prix du pétrole : une forte hausse depuis 2003

    11/09/2008

     pétrole : la France se félicite de la relative stabilité des prix du pétrole malgré le conflit en Irak

    Rubrique : Chronologie de la vie publique


  • 4 - Les effets d'un prix du pétrole élevé et volatil

    14/09/2010

    Le prix du baril de pétrole a connu ces dernières années des évolutions heurtées : parti de 9 dollars en décembre 1998, il a culminé à 145 dollars en juillet 2008, pour redescendre à 32 dollars en décembre 2008 et remonter à 86 dollars début mai 2010. Confrontée à ce nouvel environnement énergétique, l'économie française doit-elle craindre un prix du pétrole élevé et volatil ? Dans leur réponse à cette question, Patrick Artus, Antoine d'Autume, Philippe Chalmin et Jean-Marie Chevalier délivrent quatre messages principaux : la tendance à la hausse du prix du pétrole est inévitable. Elle s'accompagnera d'une volatilité importante qui reflète les nombreuses incertitudes sur les fondamentaux réels mais qui tient également à l'environnement financier, soumis à des mouvements spéculatifs, dans lequel s'inscrit le marché pétrolier ; le pétrole occupe aujourd'hui une place plus réduite dans l'économie française par rapport aux deux chocs pétroliers de 1973 et 1979. En plus de cette baisse de l'intensité pétrolière, trois autres phénomènes peuvent expliquer l'atténuation des effets économiques négatifs constatée dans l'épisode récent de hausse sensible du prix du pétrole brut : l'appréciation de l'euro, la part élevée de la fiscalité dans le prix pour les consommateurs et une meilleure réponse des politiques macroéconomiques ; même si l'impact de la hausse du pétrole semble plus faible qu'il ne l'était lors des premiers chocs des années soixante-dix, les auteurs nous invitent à ne pas sous-estimer les effets de ce choc d'offre négatif. Une hausse du prix de 80 à 150 dollars réduirait le PIB français d'un ou deux points ; la politique économique doit encourager et accompagner les ajustements et redéploiements nécessaires du côté de l'offre, sans chercher à les freiner. Une politique indifférenciée de soutien à la demande serait inefficace. Les auteurs développent un certain nombre de préconisations qui vont dans ce sens.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 5 - La volatilité des prix du pétrole 

    29/03/2010

    Le rapport fait le point sur les interactions entre la volatilité des prix du pétrole et les stratégies des acteurs financiers. Il présente également les réflexions et actions en cours au niveau international pour améliorer le fonctionnement des marchés pétroliers. Et au final, il formule une vingtaine de propositions opérationnelles.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 6 - Rapport de la Commission indépendante chargée d'évaluer l'impact de la hausse des prix du pétrole sur les finances de l'Etat - Actualisation au 1er trimestre 2008

    23/06/2008

    Installée le 15 septembre 2005, la commission indépendante chargée d'évaluer l'impact de la hausse des prix du pétrole sur les finances de l'Etat a remis, en octobre 2005, un rapport dans lequel elle a défini une méthodologie permettant d'évaluer l'impact budgétaire des variations du prix de pétrole. Le chiffrage découlant de cette méthodologie a fait l'objet, conformément à la demande du ministre de l'économie, des finances et de l'emploi et du ministre délégué au budget, d'actualisations régulières, la dernière ayant été établie sur la situation au 31 décembre 2007. La présente note synthétise les données relatives à l'évolution des prix des carburants et à l'évolution de la consommation de produits pétroliers au premier trimestre 2008, ainsi que leur impact sur l'exécution de la loi de finances 2008 au cours de ce même trimestre.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 7 - Suivi de l'impact de la hausse des prix du pétrole sur l'exécution de la loi de finances 2007

    01/02/2008

    Installée le 15 septembre 2005, la commission indépendante chargée d'évaluer l'impact de la hausse des prix du pétrole sur les finances de l'Etat a remis, en octobre 2005, un rapport dans lequel elle a défini une méthodologie permettant d'évaluer l'impact budgétaire des variations du prix de pétrole. Le chiffrage découlant de cette méthodologie a fait l'objet, conformément à la demande du ministre de l'économie, des finances et de l'emploi et du ministre délégué au budget, d'actualisations régulières, la dernière ayant été établie sur la situation au 31 décembre 2007. La présente note synthétise les données relatives à l'évolution des prix des carburants et à l'évolution de la consommation de produits pétroliers au premier trimestre 2008, ainsi que leur impact sur l'exécution de la loi de finances 2008 au cours de ce même trimestre.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 8 -  Prix du pétrole 

    01/05/2001

    Le rapport de Joël Maurice examine la question du prix du pétrole dans une perspective de court terme puis de moyen-long terme. Il fait un certain nombre de suggestions afin de réduire la volatilité du prix du baril dans les douze prochains mois. En ce qui concerne les perpectives à l'horizon 2010 ou 2020, il souligne deux problèmes principaux. Le premier est l'augmentation tendancielle des parts de marché détenues par l'OPEP. Le second problème est le dépassement tendanciel des émissions de CO², par rapport aux engagements de Kyoto. Selon Joël Maurice il est nécessaire de mettre en oeuvre, en même temps qu'une taxe, des politiques structurelles (visant notamment les transports collectifs et le ferroutage). Le rapport est accompagné de commentaires de Michel Didier et de Guy de Monchy ainsi que de neuf compléments rédigés par des experts des questions énergétiques et pétrolières qui explorent différents volets de la question traitée.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 9 - Rapport au Ministre sur la répercussion à la pompe de la baisse du prix du baril de pétrole brut intervenue début mai 2011

    27/05/2011

    Le prix du baril de Brent BFO a subi une baisse importante début mai 2011, passant de 120,95$ en clôture du mercredi 4 mai 2011 à 111,93$ en clôture du jeudi 5 mai 2011, soit une évolution sur 24 heures de –7,46%. Le mouvement avait cependant déjà commencé le 2 mai : à l’échelle d’une douzaine de jours, entre le 2 mai 2011 (clôture 125,18$) et le 15 mai 2011 (clôture 114,56$), la baisse s’établit au total à –8,48% en dollars. Dans la mesure où rares sont les évolutions du prix du baril d’une telle ampleur en l’espace d’une semaine, le Ministre a souhaité savoir comment ces évolutions se sont traduites dans les prix de vente des carburants au détail et dans quels délais.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 10 - Evolution des salaires et des prix : débats sur la défense du pouvoir d'achat

    19/11/2007

    Tandis que la hausse du prix du pétrole et des produits agricoles se poursuit, la portée des mesures annoncées par le gouvernement est miseLe débat

    Rubrique : Dossiers d'actualite


1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - Suivant