Résultats de recherche | Vie Publique

12 résultats pour votre recherche "professionnalisation durable"

Classement :

Montrer / Cacher les extraits
  • 1 - Validation des acquis de l'expérience : construire une professionnalisation  durable - Rapport d'étape

    27/03/2004

    Le rapport d'étape du Haut comité éducation-économie-emploi aborde le droit pour un individu de faire valider, par sa seule expérience professionnelle, des compétences, aptitudes et connaissances. Malgré l'intérêt que suscite la VAE (validation des acquis de l'expérience) dans les différents secteurs d'activité comme chez les individus, le Haut comité recense les problèmes soulevés par la mise en oeuvre de ce dispositif et présente des éléments de proposition (égalité d'accès à l'ensemble du processus, accompagnement des moins diplômés, professionnalisation des acteurs de la VAE...). Il présente dans une seconde partie neuf points faisant l'objet d'interrogations, de discussions ou d'attentes de la part des acteurs qui ont participé aux sept séances du groupe de travail préparatoire, réuni au cours de l'année 2002-2003 puis aborde un certain nombre de questions concrètes auxquelles sont confrontés les acteurs de terrain, structuré sur la base du déroulement en six étapes du processus de VAE lui-même.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 2 - La transition professionnelle des jeunes sortant de l'enseignement secondaire : rapport d'activité 2001-2002

    01/10/2002

    Le Haut comité éducation-économie-emploi a pour mission de réfléchir sur les conditions d'amélioration de la professionnalisation durable des jeunes et de leur accès à l'emploi. Le présent rapport rend compte des travaux et des débats qu'il a menés de février 2001 à juin 2002 sur les jeunes sortant de l'enseignement secondaire. Rappelant qu'un certain nombre d'entre eux sont sans qualification à l'issue de leur scolarité et que la voie professionnelle reste insuffisamment valorisée, le Haut comité formule une série de propositions regroupées autour de quatre priorités : réduire les inégalités de formation initiale, renforcer le dialogue social en matière de certification, valoriser la voie professionnelle, renforcer le rôle des régions et l'ouverture sur l'Europe.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 3 - Familles et insertion économique et sociale des adultes de 18 à 25 ans

    02/04/2001

    "Le "passage" de l'adolescence à l'âge adulte a subi, au cours des trente dernières années, de profonds bouleversements, qui rendent plus difficile l'insertion économique et sociale des jeunes adultes. Dans son avis, le Conseil économique et social propose des mesures concrètes pour marquer l'investissement de la Nation sur sa jeunesse et assurer, aux adultes de 18 à 25 ans, une professionnalisation durable, un accès réel à un emploi stable et les moyens d'une vie autonome et active." Source : Conseil économique et social

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 4 - L'organisation du ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement (MEDDTL) pour les partenariats public privé (PPP)

    01/08/2011

    La mise en oeuvre des programmes d'investissements inscrits dans le schéma national des infrastructures de transport, et plus généralement de l'ensemble des investissements, fera appel de façon croissante à des partenariats public-privé (PPP) à même de démultiplier l'intervention des crédits budgétaires. C'est dans ce contexte que le rapport étudie comment renforcer un pôle ministériel Partenariat Public/ Privé. Caractérisée par un fort empirisme, il estime que l'organisation actuelle constituée d'une cellule spécialisée au sein de la direction générale des infrastructures, des transports et de la mer (DGITM), est à maintenir à condition que cette cellule soit à la disposition des autres directions générales du ministère et que priorité soit donnée à la professionnalisation du traitement des dossiers de PPP. Suivent des propositions pour améliorer cette professionnalisation par exemple, la formalisation des retours d'expérience, une meilleure utilisation des compétences individuelles, la formalisation des responsabilités, l'organisation d'un suivi des projets, l'appui de commissions consultatives ou la participation à des groupes de réflexion.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 5 - Territoires, emplois et développement durable (programme nouveaux services, nouveaux emplois) : rapport

    31/10/1997

    Dans le cadre du programme d'embauche des 350 000 jeunes, propositions visant à développer dans le domaine de l'environnement des activités nouvelles et des emplois. Dans un premier temps, identification des besoins existants ainsi que des expériences déjà réalisées, étude des principaux opérateurs : collectivités, services publics, associations, entreprises susceptibles de créer ou de développer ces activités, puis, proposer les conditions de professionnalisation et de qualification de ces métiers et, enfin, inventaire des possibilités diverses de financement de ces nouvelles activités.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 6 - Défense : la difficile fidélisation des effectifs dans l'armée

    11/10/2017

    manque de moyens mis à disposition est un frein à un engagement durable dans l'institutionLa professionnalisation crée une sélectivité au recrutement

    Rubrique : En bref


  • 7 - A l'école

    27/05/2015

    accompagnement personnalisé à destination des élèves présentant des difficultés scolaires graves et durables en lien avec un trouble des

    Rubrique : Politiques publiques


  • 8 - Vision prospective partagée des emplois et des compétences - La filière transformation et valorisation des déchets

    19/12/2018

    La filière Transformation et valorisation des déchets est au coeur des préoccupations croissantes des pouvoirs publics comme des citoyens pour un développement plus durable, qui s’appuie sur une économie circulaire et plus linéaire. Or les emplois qu’elle propose sont à la fois peu connus et souffrent d’une image dévalorisée. Ce rapport propose de mettre en visibilité les métiers de cette filière et les enjeux de professionnalisation pour répondre aux transformations à venir dans la filière. Le travail présenté ici est le fruit d’une démarche collective qui s’inscrit dans une expérimentation menée, à l’initiative du Conseil national de l’industrie, par France Stratégie avec l’appui du Céreq. Le premier volet était consacré à la filière numérique, ce deuxième volet porte sur la filière « Transformation et valorisation des déchets ».

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 9 - Evaluation du nouveau dispositif relatif à l'examen du permis de chasser

    14/09/2015

    La mission a pu constater que le dispositif mis en place début 2014 était bien perçu, même s’il a nécessité une adaptation rapide ainsi qu’un investissement supplémentaire. Il favorise un gain de temps pour les candidats. La part prépondérante des épreuves réservée au respect de la sécurité à la chasse répond au souhait de la majorité des interlocuteurs. Une analyse plus précise doit être conduite par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). L’analyse des différentes étapes du processus d’examen du permis de chasser fait ressortir trois points de difficultés majeurs relatifs à la complexité du traitement administratif des dossiers de candidatures, aux fortes disparités dans l’organisation de la formation des candidats et aux moyens insuffisants en personnel examinateur. La mission a émis des recommandations et des suggestions. En particulier, elle valide la démarche interne engagée au sein de I’ONCFS pour réorganiser et renforcer l’équipe des examinateurs en élargissant le recrutement et en mettant en place des binômes d’examinateurs grâce à un renfort d’agents de la brigade mobile d’intervention (BMI) affectés à temps partiel auprès de la division du permis de chasser. Elle a pu apprécier la volonté des deux principaux partenaires, ONCFS et Fédération nationale des chasseurs (FNC) d’oeuvrer de concert pour faire évoluer le dispositif dans le sens de l’efficacité, de la flexibilité et de la professionnalisation.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 10 - Etude prospective relative à l'Association pour la gestion des institutions maritimes (AGISM)

    25/02/2015

    La mission a établi un bilan de la situation de I’AGISM, en le replaçant dans le cadre des obligations qui s’imposent à la France du fait des conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT). Elle a cherché également à analyser l’évolution des besoins des marins en escale et à identifier les acteurs qui assurent leur accueil dans les ports français. Elle constate que l’hébergement des marins ne correspond plus aux besoins actuels et la subvention à I’AGISM ne semble plus appropriée. Selon la mission, l’’AGISM a eu le tort de concentrer son action sur la gestion de ses hôtels, sans chercher à adapter son action aux besoins des marins en escale. Elle n’a pu assurer sa survie qu’en vendant son patrimoine. La mission estime que l’Etat doit reprendre le contrôle des décisions de l’association pour éviter de mettre en péril les 142 emplois. L’urgence semble de permettre aux foyers d’accueil (seamen’s clubs) de trouver des ressources pérennes. L’Etat et les régions pourraient convaincre les autorités portuaires d’ajouter une redevance facturée avec les droits de port et calculée en concertation avec les commissions portuaires de bien-être. Quant à la subvention accordée à I’AGISM, la mission estime qu’elle serait plus utile si elle était consacrée à la professionnalisation et à la structuration du réseau des seamen’s clubs.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


1 - 2 - Suivant