Résultats de recherche | Vie Publique

11 résultats pour votre recherche "touristique au monde"

Classement :

Montrer / Cacher les extraits
  • 1 - Rapport d'information déposé (...) par le comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques sur l'évaluation de la politique d’accueil touristique

    02/07/2015

    La mission d’évaluation de la politique d’accueil touristique établit un premier constat : le tourisme international est en plein essor, mais la France n’en profite pas assez. Certes, la France reste la première destination touristique au monde avec 83,7 millions de touristes étrangers, mais ce chiffre a stagné en 2014 alors que le nombre de déplacements touristiques internationaux a augmenté de 4,7 % dans le monde. En outre, bien que la France demeure en tête des pays de destination, elle ne se situe qu’en troisième position pour les recettes du tourisme international, distancée par les Etats-Unis et l’Espagne. La France est, par ailleurs, largement concurrencée par de nouvelles destinations touristiques telles que l’Amérique du Nord, l’Asie du Sud-Est, l’Europe orientale et septentrionale. Les rapporteurs formulent une série de propositions autour de six axes : mieux mesurer la qualité de l’accueil des touristes ; mieux cibler la promotion de la destination France ; atténuer la perte de répères et fluidifier les parcours de touristes, grâce à un environnement plus convivial ; assurer la sécurité des visiteurs et le faire savoir ; développer et diversifier l’offre d’hébergement ; répondre aux attentes et préparer l’avenir.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 2 - Tourisme : 83 millions de visiteurs étrangers en 2016, 100 millions attendus en 2020

    04/08/2017

    première destination touristique au monde avec 83 millions de visiteurs étrangers

    Rubrique : En bref


  • 3 - Tourisme et numérique

    12/12/2017

    Le tourisme est pour la France métropolitaine et les Outre-mer un important vecteur de richesses (7 % du PIB) et d’emplois, avec deux composantes : la France fait partie des premières destinations touristiques au monde pour le nombre de visiteur.euse.s étranger.ère.s mais avec une croissance qui se ralentit ; si les résident.e.s représentent les deux tiers de la consommation touristique en France, un quart d’entre eux.elles n’est pas parti en voyage même une nuitée en 2015. Des marges de progression existent donc, estime le CESE. Le tourisme est aussi l’une des activités les plus impactées par la révolution numérique, avant, pendant et après le voyage. Ces mutations offrent de grandes opportunités pour que la France et ses territoires valorisent mieux leur potentiel touristique grâce au numérique et pour enrichir « l’expérience » des touristes. Le CESE formule à cette fin quatre préconisations : création d’une haute école du tourisme ; nomination auprès du Premier ministre d’un.e interlocuteur.rice unique en charge du tourisme ; lancement d’un Plan national de départ en vacances pour toutes et tous ; création de parcours de découvertes imaginés et initiés par les habitant.e.s des territoires.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 4 - Tourisme : en 2015, la France reste le pays le plus visité

    23/08/2016

    touristes étrangers en métropole et 400 000 outre-mer, la France reste, en 2015, le pays le plus visité au monde de +1,5% mais, à la suite des

    Rubrique : En bref


  • 5 - Roms et gens du voyage

    15/06/2015

    _ Publication dans "Le Monde " des grandes lignes du rapport d'Arsène Delamon, préfet, remis le 13 juillet au Premiercamping hors de la saison

    Rubrique : Chronologie de la vie publique


  • 6 - Patrimoine culturel et environnement : un enjeu collectif ?

    24/09/2013

    Pour Victor Hugo, "les monuments appartiennent à leur propriétaire, leur beauté à tout le monde que représentant plus d'un tiers des émissions de gaz à

    Rubrique : Découverte des institutions


  • 7 - Audit de la mise en oeuvre des politiques de l'eau et de la biodiversité dans le département des Alpes-de-Haute-Provence

    12/05/2017

    Le département des Alpes-de-Haute-Provence bénéficie d’un réseau hydrographique dense et de riches et vastes milieux naturels, qui fondent une grande partie de son économie : énergie, agriculture, tourisme. L’enjeu que constitue la préservation durable de cette richesse n’est pas toujours suffisamment perçu par les acteurs, estime la mission. Or, les menaces qui pèsent sur cette richesse naturelle peuvent mettre en péril cette économie : les sécheresses récurrentes, renforcées par le changement climatique, se traduisent par des pénuries d’eau ; la surexploitation de milieux leur fait perdre leur attrait touristique, comme la pratique de la « randonnée aquatique » dans les Gorges du Verdon. La direction départementale des territoires (DDT) assure, en liaison avec d’autres services de l’Etat, une mise en oeuvre efficace des politiques de l’eau et de la biodiversité. La coordination, voire la cohérence des positions de l’Etat, mériteraient d’être renforcées avec l’office national de l'eau et des milieux aquatiques (ONEMA) ou l’office national des forêts (ONF). Les partenariats et le dialogue noués entre les services de l’Etat et les différents acteurs dont le monde agricole sont efficaces. La négociation et la prise de position nécessitent pour la DDT de disposer de règles ministérielles claires face à des interlocuteurs aux positions hétérogènes et malmenés par les crises économiques et climatiques. D’une façon générale, les procédures en matière environnementales restent lourdes et complexes. Elles apparaissent aux élus et aux porteurs de projet comme des obstacles au développement économique dans une région en perte de vitesse. Le dossier le plus pesant pour la DDT est celui du loup. La situation actuelle parait insoluble et une réflexion nationale s’impose.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 8 - Tourisme et développement durable en France

    10/12/2014

    La France est la première destination au monde pour les arrivées de touristes internationaux et se situe au 3ème rang mondial quant aux recettes du tourisme international. Le tourisme, très concentré sur le plan géographique et dans le temps, représente 7,3 % du PIB et une filière porteuse pour l’emploi. Le potentiel de touristes supplémentaires est important, d’autant qu’un tiers des Français ne part pas en vacances. Le Conseil économique social et environnemental appelle, pour un développement durable du tourisme, à répondre de manière qualitative et quantitative à l’augmentation du nombre de touristes et à la diversité de la clientèle, ainsi qu’à promouvoir un tourisme diversifié adapté à la « capacité de charge » des territoires et fondé sur leurs atouts. Il propose pour ce faire l’élaboration de projets territoriaux partagés de développement touristique durable, la promotion d’un tourisme mieux réparti et des nouvelles formes de tourisme respectant environnement et caractéristiques locales. Il préconise par ailleurs d’utiliser toutes les potentialités du numérique, de développer de manière diversifiée l’hébergement et d’en maintenir la qualité, d’améliorer la « durabilité » de l’offre de transport touristique, de promouvoir la formation pour développer l’emploi et d’améliorer la gouvernance du tourisme.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 9 - Les rythmes scolaires

    03/07/2017

    _ "Le Monde " du 7 annonce la mise à l'étude, par le ministère de l'Education nationale, d'une réduction des horaires pour lesqui estime que le

    Rubrique : Chronologie de la vie publique


  • 10 - Chronologie 2007

    28/03/2008

    réunissant plusieurs centaines de personnes venues du monde entier (juristes, militants des droits de l'homme et personnalitéssaison touristique 2006

    Rubrique : Chronologie de la vie publique


1 - 2 - Suivant