Imprimer

Actes racistes et antireligieux : les chiffres pour 2017

le 1er février 2018

Le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, a présenté, le 31 janvier 2018, le bilan statistique 2017 des actes racistes, antisémites, antimusulmans et antichrétiens établi par le Service central du renseignement territorial de la Direction centrale de la sécurité publique.

Baisse des actes haineux mais niveau élevé du nombre des actions violentes

Dans leur ensemble, les faits racistes baissent de 16% par rapport à 2016.

On distingue cependant :

  • les menaces dont la baisse est la plus notable (-17,36% pour les menaces à caractère raciste, -17,1% pour les menaces à caractère antisémite, -58,5% pour les menaces à caractère antimusulman) ;
  • les actions violentes qui se maintiennent à un niveau élevé (85 actions violentes racistes en 2017 contre 84 en 2016, 72 actions antimusulmanes contre 67 en 2016 et 97 antisémites contre 77 en 2016).

Les atteintes aux lieux de culte

Les atteintes aux lieux de culte sont en baisse pour la première fois depuis 2008 (-7,5% par rapport à 2016 avec 978 faits recensés).

Les atteintes aux lieux de culte et cimetières chrétiens diminuent de -7,5% (878 faits contre 949 en 2016). Les actes contre les sites chrétiens représentent 90% des attaques commises tous sites cultuels confondus.

Les atteintes aux sites musulmans baissent également (-15% avec 72 faits recensés). En revanche, les atteintes aux lieux de culture et sépultures juifs augmentent (+22% avec 28 faits).

Mots clés :

Sur la toile publique

Rechercher