Imprimer

Action publique 2022 : résultats de la consultation auprès des agents et des usagers

le 9 05 2018

Le 2 mai 2018, Olivier Dussopt, Secrétaire d’État auprès de Gérald Darmanin, ministre de l’action et des comptes publics, a rendu publics les résultats du Forum de l’Action publique auquel ont participé des agents publics et des usagers du service publicService publicActivité d’intérêt général prise en charge par une personne publique ou par une personne privée mais sous le contrôle d’une personne publique. On distingue les services publics d’ordre et de régulation (défense, justice...), ceux ayant pour but la protection sociale et sanitaire, ceux à vocation éducative et culturelle et ceux à caractère économique. Le régime juridique du service public est défini autour de trois principes : continuité du service public, égalité devant le service public et mutabilité (adaptabilité).. Ce Forum s’est déroulé du 24 novembre 2017 au 9 mars 2018 et fait partie du programme de transformation du service public intitulé “Action publique 2022”.

Une consultation sur les services publics et la fonction publique

Le Forum comportait deux volets volets : un volet numérique, avec la plateforme en ligne, et un volet territorial, composé d’une dizaine d’événements en région, notamment à Dijon, Montpellier, Toulouse, Strasbourg, Nantes, Lille et Paris.

17 112 personnes (9 975 agents et 7 137 usagers) ont répondu au questionnaire et plus de 600 personnes ont participé aux événements régionaux sous la forme d’ateliers et de tables rondes.

Les principaux enseignements tirés de la consultation

L’enquête fait apparaître que les usagers et agents publics témoignent d’un attachement élevé au service public et aux valeurs qu’il défend. Agents publics et usagers partagent cependant un même sentiment de dégradation de l’action des services publics qu’ils attribuent à une réduction des moyens et des effectifs. Cette dégradation est davantage perçue dans la fonction publique hospitalière. Pour les usagers, cette dégradation est davantage perçue chez les plus âgés.

70% des usagers et près de 60% des agents prêtent peu de crédit à la capacité de l’action publique à s’adapter aux évolutions de la société. Les usagers considèrent que les valeurs du service public sont insuffisamment mises en œuvre. Seuls 31% des usagers jugent la mise en œuvre de la continuité du service effective, 27% la protection des plus faibles et 40% l’égalité de traitement pour tous.

41% des agents publics contre 32% des usagers estiment la simplification et la dématérialisation des démarches comme un levier d’amélioration des services publics, notamment pour les impôts et les documents d’identité. Cependant, la perte de contact humain et la fermeture de services de proximité qui en résulte sont tout autant assimilées à une dégradation de la qualité des services publics. Pour les usagers, leur amélioration implique de raccourcir les délais de traitement et d’élargir les horaires d’accueil dans les mairies et préfectures.

Rechercher