Age de départ à la retraite : l’impact des réformes [20160408]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Age de départ à la retraite : l’impact des réformes

le 8 04 2016

Le 13e colloque du Conseil d’orientation des retraites (COR), qui s’est tenu le 2 décembre 2015, avait pour objectif d’analyser les conséquences des réformes sur les âges de départ à la retraite en France et sur les comportements de départ. La synthèse de ces travaux est publiée dans la lettre du COR de mars 2016.

Les réformes des retraites depuis 1993 ont un impact déterminant sur l’âge moyen de départ. Celui-ci atteindrait, pour la génération 1980, 65 ans chez les hommes et 64 ans chez les femmes (60,5 et 61 sans réformes). L’âge moyen de départ reculerait ainsi de 2,5 à 3 ans. Pour la génération 1960, les femmes seraient davantage touchées par l’augmentation de l’âge d’ouverture des droits : +26,8 mois contre +24,4 mois pour les hommes, plus nombreux à bénéficier des départs anticipés pour carrière longue.

Comme motifs du choix de départ à la retraite, les assurés citent principalement la volonté de profiter de la retraite le plus longtemps possible, l’atteinte de l’âge légal minimal de départ, et l’atteinte de l’âge permettant d’obtenir une retraite à taux plein. Si les décisions de départ sont aussi déterminées par des facteurs liés au travail ou à des motifs personnels, l’information des assurés reste un préalable aux choix de départ. La mise à disposition de l’estimation indicative globale (pour les 55 ans et plus, indique les montants de pension aux différents âges possibles de départ) et du relevé de situation individuelle (récapitulatif de l’ensemble des droits acquis pour les 35, 40, 45 et 50 ans) représente une avancée significative pour les assurés. Néanmoins, les modifications législatives constituent un risque d’incompréhension de cette information. Plus généralement, l’information sur les droits à la retraite pâtit de l’instabilité juridique.

Mots clés :

Rechercher