Aide au développement : de nouvelles priorités [20130807]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Aide au développement : de nouvelles priorités

le 7 08 2013 Archives.

Le Comité interministériel de la coopération internationale et du développement (Cicid), réuni le 31 juillet 2013 sous la présidence du premier ministre, s’est prononcé en faveur d’une rénovation de la politique de développement. Le Cicid, qui définit les axes prioritaires de la politique française de développement, n’avait pas été́ réuni depuis 2009. En 2013, la France consacrera 9,4 milliards d’euros à l’aide publique au développement, soit 10% de l’aide mondiale, ce qui fait d’elle le 4e pays contributeur à l’échelle mondiale.

Le Cicid a annoncé un recentrage de l’aide française au développement sur les "pays pauvres prioritaires", soit 16 pays africains. 85% de l’effort financier de l’Etat ira aux pays de l’Afrique, de la Méditerranée et aux pays en crise, ou en situation de fragilité tels Haïti, l’Afghanistan, le Yémen ou la Palestine. Dans les autres régions du monde (Asie, Amérique latine et Caraïbes) rassemblant majoritairement des pays à revenus intermédiaires à croissance rapide ou émergents, l’aide française se concentrera "sur toutes les politiques de croissance vertes et solidaires", en favorisant notamment des partenariats économiques. Pour assurer une meilleure coordination des différents acteurs de la politique de développement (Etat, élus, société civile), le Cicid a décidé la création d’un Conseil national du développement et de la solidarité internationale (CNDSI).

Un projet de loi d’orientation et de programmation sur la politique de développement et de solidarité internationale sera présenté au Conseil des ministres en novembre pour un débat au Parlement début 2014.

Mots clés :

Rechercher