Alimentation : l’exception française demeure| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Alimentation : l’exception française demeure

le 16 10 2012 Archives.

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié une enquête sur le temps de l’alimentation en France le 12 octobre 2012.

L’enquête révèle que le modèle français constitue toujours une exception en Europe. En effet, les Français restent attachés aux trois repas traditionnels pris à plages horaires fixes. Entre 1986 et 2010, plusieurs évolutions ont toutefois eu lieu :

  • le temps moyen consacré à la préparation des repas s’est réduit de 18 minutes, passant de 71 à 53 minutes,
  • les repas comportent moins de produits frais et davantage de plats préparés,
  • le temps consacré à s’alimenter s’est légèrement accru, passant à 2h22 par jour en moyenne en 2010, soit 13 minutes de plus qu’en 1986.

L’alimentation des Français varie selon les âges et les différents segments de la population. En 2010, comme en 1986, les hommes passent un plus de temps à s’alimenter que les femmes. 64% des moins de 25 ans prennent un petit-déjeuner, contre 90% des plus de 50 ans. 15% des personnes déclarent grignoter très souvent entre les repas, c’est le cas de 29% des jeunes. Les catégories socioprofessionnelles affichent également des différences : les ouvriers et les employés sont les plus nombreux à déclarer grignoter très souvent.

Enfin, l’enquête confirme l’existence d’un lien entre la déstructuration des repas et l’obésité. L’obésité touche 11% des hommes et 13% des femmes en 2008, soit une augmentation de plus de 5 points depuis 1991 pour chacun des deux sexes.

Mots clés :

Rechercher