Autorité de sûreté nucléaire : rapport annuel 2009| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Autorité de sûreté nucléaire : rapport annuel 2009

le 15 04 2010 Archives.

Dans son rapport annuel 2009 sur la sûreté nucléaire en France, présenté aux parlementaires de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) le 7 avril, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) juge la situation française "assez satisfaisante".

En 2009, l’ASN a effectué 2 112 inspections portant notamment sur des installations nucléaires de base. Sur 1 974 événements déclarés dans les installations nucléaires, 2 incidents liés à la manipulation de plutonium, l’un à Marcoule et l’autre à Cadarache, ont été classés au niveau 2 sur l’échelle INES (échelle internationale de gravité des incidents ou accidents nucléaires) qui compte 8 niveaux. Par ailleurs, l’ASN rappelle que l’étude de la prolongation de l’exploitation des réacteurs au-delà de 30 ans, demandée par EDF, devra se faire au cas par cas et qu’une éventuelle prolongation au-delà de 40 ans sera décidée avec des exigences de sûreté accrues. S’agissant du nucléaire médical, l’ASN demande aux professionnels d’être plus rigoureux sur l’adaptation des doses de rayonnements. En outre, l’ASN a été amenée à suspendre le fonctionnement de 6 centres de radiothérapie en 2009, dont 2 restent fermés essentiellement en raison d’un manque de radio-physiciens.

Autorité administrative indépendante créée par la loi du 13 juin 2006, l’ASN a pour mission d’assurer, au nom de l’État, le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France pour protéger les travailleurs, les patients, le public et l’environnement des risques liés aux activités nucléaires. Elle contribue également à l’information des citoyens.

Rechercher