Campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1) : des résultats décevants| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1) : des résultats décevants

le 23 07 2010 Archives.

Un rapport parlementaire du 13 juillet fait le point sur la manière dont a été "programmée, expliquée et gérée la campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1)" dont le coût total s’élèverait à plus de 600 millions d’euros.

Le rapport note d’abord que, comme pour beaucoup de pays (en dehors de la Suède, du Canada et dans une moindre mesure des États-Unis) seule une très faible partie de la population française a adhéré à la vaccination. La couverture vaccinale, estimée à 5,36 millions de personnes au 1er juin, représente moins de 8,5 % de la population totale. En parallèle, le rapport souligne la perte de près de 3,46 millions de doses de vaccins, alors que les négociations des pouvoirs publics avec les laboratoires pharmaceutiques pour obtenir dans des délais relativement courts les vaccins avaient été particulièrement délicates. Par ailleurs, malgré une campagne de vaccination volontariste fondée sur le principe de précautionPrincipe de précautionPrincipe selon lequel l’absence de certitudes, compte tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment, ne doit pas retarder l’adoption de mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque dans les domaines de l’environnement, de la santé ou de l’alimentation., le rapport estime que sa mise en oeuvre a souvent été trop rigide (protocoles parfois inhabituels, confusion entourant les réquisitions des professionnels de santé, horaires d’ouverture et des lieux de vaccination parfois peu adaptés...). Enfin, le rapport met en avant un certain "emballement médiatique" avec des interventions multiples, parfois contradictoires qui ont conduit les Français à douter à la fois de la nécessité de se faire vacciner et de la sûreté des vaccins tandis que, dans le même temps, la communication gouvernementale n’a pas su suffisamment s’adapter pour transmettre un message adéquat.

Face à cet événement qui n’a pas causé de dommages d’une ampleur aussi grande que prévue, la commission d’enquête parlementaire avance une quarantaine de propositions afin de gérer au mieux les futures crises. Parmi ses propositions, la commission souhaite, par exemple, promouvoir une meilleure coordination entre les pays de l’Union européenne en matière de gestion de crise sanitaire, avec notamment la mise en place d’une stratégie mutualisée d’achats de vaccins.

Mots clés :

Rechercher