Commerce alimentaire : le renouveau des supérettes dans les grandes villes [20160519]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Commerce alimentaire : le renouveau des supérettes dans les grandes villes

le 19 05 2016

La Direction générale des entreprises (DGE) a publié en avril 2016 une étude intitulée « Les supérettes à la conquête des grandes villes ». Cette étude porte sur le commerce de détail alimentaire sur la période 2003-2012.

Selon la DGE, le commerce de détail alimentaire a évolué durant les dix dernières années, avec une part de petites surfaces toujours dominante, mais en diminution au profit des moyennes et grandes surfaces ainsi que des supérettes (commerces alimentaires dont la surface est comprise entre 120 et 400 m2) dans les centres-villes des grandes agglomérations.

En 2012, on dénombre 91 000 commerces de détail alimentaires en métropole. Parmi ces commerces, la part des petites surfaces d’alimentation générale et spécialisée a tendance à diminuer : elle représente 78,9% en 2012 contre 81,6% en 2003. À l’inverse, la part des grands établissements a sensiblement augmenté. Sur dix ans, la progression est de 32% pour les hypermarchés et de 18% pour les supermarchés. Cette évolution est visible sur l’ensemble territoire et surtout en périphérie des villes. Elle a permis la création de 45 000 emplois.

L’étude souligne, en outre, le renouveau des supérettes dans les centres-villes des grandes agglomérations. La hausse des supérettes sur les dix dernières années est de près de 17% (soit + 750 établissements), avec un "boom" entre 2007 et 2010. Cette forte progression résulte de la réforme de l’urbanisme commercial issue de la loi de modernisation de l’économie (LME) du 4 août 2008. Celle-ci a supprimé l’autorisation préalable d’exploitation commerciale pour les créations de surfaces commerciales de moins de 1 000 m2, contre 300 m2 auparavant. Toutefois, en dépit de cette évolution, le poids des supérettes est encore très faible. En 2012, les supérettes ne représentent que 4% de la surface du commerce de détail alimentaire et 23 900 emplois (sur les 760 000 emplois de l’ensemble du secteur).

Mots clés :

Rechercher