Coût du travail : une comparaison France-Allemagne| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Coût du travail : une comparaison France-Allemagne

le 23 02 2012 Archives.

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié le 22 février 2012 une étude comparative de l’évolution des coûts de la main d’oeuvre (salaires, charges sociales et frais de formation professionnelle à la charge de l’employeur), de 1996 à 2008 dans l’Union européenne à 15 (UE à 15). Cette étude permet notamment d’évaluer les situations relatives de la France et de l’Allemagne.

En 2008, l’Allemagne et la France font partie des pays ayant un coût du travail élevé au sein de l’UE à 15. Dans l’industrie, les coûts horaires français et allemand sont de même niveau, autour de 33 euros. Toutefois, des disparités existent selon le secteur industriel considéré. Ainsi, dans l’industrie automobile, le coût horaire allemand est supérieur de 29% à celui observé en France (43,14 contre 33,38 euros). Dans les services marchands, le coût horaire français (32,08 euros) figure parmi les plus élevés, alors que le coût horaire allemand (26,81 euros) est proche de la moyenne européenne (25,03 euros). Globalement, entre 1996 et 2008, on assiste à une lente convergence des coûts du travail au sein de l’UE à 15. Ce mouvement se produit dans l’industrie et les services marchands, mais à un rythme plus lent dans ces derniers.

L’Insee indique que le coût du travail joue sur la demande de travail et par suite sur le niveau de l’emploi. Il joue également sur les exportations et les choix de localisation des entreprises dans l’industrie et certains activités des services (centres d’appels notamment). Cependant, le coût du travail n’est qu’un facteur de compétitivité parmi d’autres. Interviennent également le cours des devises, la qualité du produit, l’innovation, etc.

Mots clés :

Rechercher