Délinquance des jeunes : renforcer la responsabilisation des parents| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Délinquance des jeunes : renforcer la responsabilisation des parents

le 8 11 2010 Archives.

Le secrétaire d’Etat à la Justice a remis au Président de la République mercredi 3 novembre 2010 son rapport sur la prévention de la délinquance juvénile. Ce rapport formule 15 propositions selon 3 axes de réflexion : soutenir la parentalité, restaurer la citoyenneté et reconquérir l’espace public.

Face à des parents en difficulté devant les comportements de leurs enfants mineurs, le rapport énumère des pistes d’actions destinées à renforcer l’autorité parentale (programme de soutien aux parents, mise en place d’un statut pour les beaux-parents) et à responsabiliser les familles à l’égard de l’obligation scolaire (mise à niveau linguistique et républicaine pour certains parents). Par ailleurs, le rapport confirme l’importance du rôle du maire en proposant par exemple la généralisation d’instances municipales de proximité d’aide à la parentalité avec l’installation des conseils pour les droits et les devoirs des familles dans toutes les communes de plus de 10 000 habitants. En matière de sanctions parentales, le rapport insiste également sur le renforcement du contrat de responsabilité parentale qui a été institué par la loi sur l’égalité des chances de mars 2006 en cas de situations d’absentéisme, de troubles dans l’établissement scolaire ou de carence de l’autorité parentale. Enfin, le rapport préconise de faciliter le recours à des poursuites pénales pour des parents défaillants, les sanctions prévues par la loi aujourd’hui étant peu appliquées en particulier sur le plan pénal.

Si l’Association des maires des grandes villes de France (AMGVF) a accueilli ce rapport de façon plutôt positive, elle s’interroge néanmoins sur les modalités de financement de l’ensemble de ces propositions. Pour leur part, certains partis politiques de gauche ont exprimé de fortes critiques vis-à-vis de ce rapport, notamment en ce qui concerne la question du repérage des troubles du comportement dès 2-3 ans.

Rechercher