Economie : les causes de la désindustrialisation (1980-2007)| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Economie : les causes de la désindustrialisation (1980-2007)

le 24 02 2010 Archives.

La Direction Générale du Trésor et de la Politique Economique (DGTPE) publie une étude évaluant le poids des trois facteurs structurels du recul de l’emploi industriel enregistré entre 1980 et 2007 : l’externalisation de certaines tâches des entreprises industrielles vers le secteur des services, l’évolution de la productivité et l’impact de la concurrence étrangère.

Tous trois impliqués dans la forte perte d’emplois industriels observée depuis 1980, ces trois facteurs ont vu leur impact évoluer de façon contrastée depuis 2000. L’externalisation de certaines activités qui était responsable de 20 à 25% de la baisse de l’emploi industriel entre 1980 et 2007 en a provoqué moins de 5% depuis 2000. A l’inverse, les forts gains de productivité réalisés dans le secteur industriel jouent un rôle croissant. Ils sont à l’origine de près de 30% des pertes d’emplois sur l’ensemble de la période et de 65% depuis 2000. L’impact de l’ouverture aux échanges internationaux, qui influe sur l’emploi industriel via de multiples canaux, est plus difficile à évaluer. Deux méthodes ont été mises en œuvre. L’approche comptable conduit à lui attribuer 13 % de la baisse de l’emploi industriel entre 1980 et 2007, mais l’approche économétrique conclut à une contribution de l’ordre de 45 %. Quelle que soit la méthode utilisée, on observe une accélération des destructions d’emplois imputables à la concurrence étrangère dans la dernière décennie (28% selon la première approche et 63% selon la seconde). A noter enfin que la concurrence des pays émergents s’avère en fait moins forte que celle des pays développés.

Globalement, entre 1980 et 2007, le recul de l’emploi industriel s’est traduit par une baisse de 36% des effectifs et la contribution du secteur industriel au PIB est passée 24% à 14%, calculée en prix courants. Parallèlement, le poids du secteur des services marchands a fortement crû : sa part dans le PIB en valeur est passée de 45% à 56% et l’emploi dans ce secteur a augmenté de 53%.

Mots clés :

Rechercher