Election : une nouvelle forme d’abstentionnisme ?| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Election : une nouvelle forme d’abstentionnisme ?

le 11 01 2005 Archives.

L’Institut national des statistiques et des études économiques (INSEE) propose en ligne une étude sur la participation électorale en France au printemps 2004. L’INSEE s’interroge sur l’apparition d’une « nouvelle forme d’abstentionnisme » observée lors des deux séries des élections régionales en mars et des élections européennes en juin. L’abstentionAbstentionNon participation à un scrutin systématique (c’est à dire à tous les scrutins) a été « nettement plus élevée » qu’en 2002, les élections présidentielles et législatives ayant suscité plus d’intérêt. L’INSEE note que plus de la moitié de ces abstentionnistes systématiques observés en 2004 sont nouveaux : il s’agit d’un groupe « particulièrement jeune » dont le niveau d’étude est plus élevé que les abstentionnistes systématiques en général.

Cette analyse de l’Insee doit être confirmée lors des élections qui se dérouleront en 2007. Par ailleurs, seules les élections présidentielles, législatives et sénatoriales devraient se tenir cette année là. Le ministre de l’Intérieur a annoncé en conseil des ministresConseil des ministresFormation collégiale réunissant l’ensemble des ministres. en octobre dernier que les élections municipales et cantonales devraient être repoussées en 2008, notamment pour écarter le risque d’accroissement de l’abstention.

Rechercher