Election présidentielle 2012 : les comptes de campagne [20131016]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Election présidentielle 2012 : les comptes de campagne

le 16 10 2013 Archives.

La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a publié le 15 octobre 2013 son rapport d’activité 2012 présentant en particulier le contrôle des comptes de campagne liés à l’élection présidentielle du 22 avril et du 6 mai.

Les montants totaux des recettes et des dépenses déclarées par les 10 candidats s’élèvent respectivement à 75 091 753 euros et 74 158 264 euros, soit une légère diminution par rapport à l’élection de 2007 pour laquelle les 12 candidats avaient déclarés 76 838 683 euros de recettes et 76 335 533 euros de dépenses.

Le 19 décembre 2012, la CNCCFP a validé les comptes de campagne de neuf candidats. Le montant total du remboursement forfaitaire versé par l’État à ces candidats se chiffre à 36 231 946 euros, avec notamment 5 981 729 euros pour François Bayrou, 8 004 225 euros pour Marine Le Pen, 8 004 225 euros pour Jean-Luc Mélenchon et 10 691 775 euros pour François Hollande.

La CNCCFP a rejeté le compte de campagne de Nicolas Sarkozy pour les trois griefs suivants :

A la suite du rejet des comptes de campagne de Nicolas Sarkoy et pour réduire, à l’avenir, les risques de confusion entre exercice du mandatMandatDurée d’exercice d’une fonction élective présidentiel et campagne électorale, la CNCCFP propose d’avancer la date de dépôt des parrainages des candidats à l’élection présidentielle. Le président en exercice qui souhaiterait se représenter serait ainsi contraint de se déclarer plus tôt. En parallèle, la CNCCFP suggère de réduire la durée de la campagne électorale pendant laquelle les dépenses sont comptabilisées. Enfin, à la suite des élections primaires organisées par le Parti socialiste pour désigner son candidat à l’élection présidentielle, la CNCCFP souhaite qu’une loi précise dans quelles conditions les dépenses liées aux "primaires" doivent être comptabilisées ou non comme dépenses électorales du candidat désigné.

Rechercher