Emploi des seniors : un taux d’activité toujours faible [20130328]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Emploi des seniors : un taux d’activité toujours faible

le 28 03 2013 Archives.

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié en mars 2013 un dossier "Rechercher et retrouver un emploi après 55 ans" qui figure dans l’édition 2013 "Emploi et salaires" de la collection Insee références.

Le taux d’activité des personnes de plus de 55 ans est particulièrement faible en France, surtout pour les hommes, dont le taux d’activité est l’un des plus bas de l’Union européenne. Après une baisse continue entre 1975 et 2000, le taux d’activité des plus de 55 ans a fortement augmenté, sous l’effet des réformes des retraites (durcissement des conditions d’accès à une retraite à taux plein) et de l’extinction des préretraites. En 2011, il se situe à 68,7% pour les 55-59 ans (soit +16,4%) et à 19,8% pour les 60-64 ans (+9,1%).

En 2011, le taux de chômage des plus de 55 ans s’établit à 6,5%. Il a crû de 1,9 point entre 2008 et 2011. Cette hausse est imputable aux effets de la crise et à la fin des dispenses de recherche d’emploi (à partir du 1er janvier 2009, l’âge minimal pour en bénéficier a été progressivement relevé, de 57 à 60 ans.).

Parmi les 36 % des 55-59 ans qui n’ont pas d’emploi, un sur six souhaite travailler. La proportion de chômeurs de 55-59 ans retrouvant un emploi au bout d’un an a connu une évolution favorable au cours des dix dernières années. Elle est passée de 8% sur la période 2004-2008 à 11% sur 2009-2011. Les chômeurs âgés retrouvent plus souvent un emploi temps partiel (56% contre 34% pour les 30-34 ans). Ceci tient, d’une part, au souhait du demandeur d’emploi (en 2011, 23% des 55 à 59 ans recherchent un temps partiel, contre 11% des 30-34 ans) et, d’autre part, à la forte proportion des contrats aidés du secteur marchand, qui correspondent souvent des emplois à temps partiel.

Mots clés :

Rechercher