Enseignant-chercheur : "retravailler" le décret contesté ?| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Enseignant-chercheur : "retravailler" le décret contesté ?

le 10 02 2009 Archives.

A la veille de la journée de mobilisation nationale du 10 février 2009, la ministre de l’enseignement supérieur a annoncé sa volonté de "retravailler" le décret sur le statut des enseignants-chercheurs et a nommé à cet effet une médiatrice, Claire Bazy-Malaurie, présidente de chambre à la Cour des comptes et spécialiste des questions universitaires.

Pris en application de la loi du 10 août 2007 relative "aux libertés et responsabilités des universités", ce décret offre de nouvelles prérogatives en matière de gestion des enseignants-chercheurs : la répartition entre l’enseignement et les autres activités ainsi que la procédure d’avancement incomberait, in fine, au président de l’université. Son entrée en vigueur est fixée au 1er septembre 2009. Les opposants à la réforme craignent qu’elle favorise l’arbitraire des présidents d’université, qu’elle provoque une hausse des heures d’enseignement et, d’une façon générale, qu’elle porte atteinte à leur indépendance en remettant en cause leur statut national. La ministre de l’enseignement supérieur a prévu de recevoir les 11 et 12 février les représentants de la communauté universitaire.

Les enseignants-chercheurs contestent aussi, avec les étudiants, la réforme de la formation des professeurs et la réduction des effectifs.

Mots clés :

Rechercher