Europe : les écarts de richesse entre régions| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Europe : les écarts de richesse entre régions

le 1er 03 2010 Archives.

Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne, a publié le 18 février 2010 une étude mesurant les écarts de richesse constatés en 2007 entre les régions des Etats membres.

Pour son étude, Eurostat a divisé les 27 Etats membres de l’UE en 271 régions. Ces régions rassemblent des "villes régions" (Londres, Prague, Hambourg, Brême, etc.) et des "régions" au sens propre du terme. Les 41 régions les plus riches (plus d’une région sur sept) ont un PIB par habitant au dessus de 125% de la moyenne de l’UE. Pour une région sur quatre, il se situe en dessous de 75%. L’étude permet de mesurer l’écart important qui existe entre l’ouest et l’est de l’Europe. La région la plus prospère de l’UE est la ville de Londres (334%), la plus pauvre, Severozapaden, en Bulgarie (26%). Concernant la France, seule l’Île-de-France, avec 169%, dépasse le seuil de 125%. Viennent ensuite les régions Alsace, Provence Alpes Côte d’Azur et Rhône-Alpes, toutes inférieures à 110%.

Le classement établi est l’un des éléments d’appréciation susceptibles d’être pris en compte dans les négociations qui s’ouvrent en 2010 sur l’avenir de la politique régionale après 2013. Avec plus d’un tiers du budget communautaire, la politique régionale, dite "de cohésion", constitue le deuxième poste de dépenses de l’Union, après la politique agricole commune. L’enveloppe globale, pour la période 2007-2013, s’élève à 308 milliards d’euros.

Mots clés :

Rechercher