Europe : vers un plan d’aide préventif pour l’Irlande| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Europe : vers un plan d’aide préventif pour l’Irlande

le 22 11 2010 Archives.

A l’issue des réunions des ministres des finances de la zone euro (Eurogroupe) et des ministres de l’économie des Etats membres de l’Union européenne (Conseil ECOFIN) des 16 et 17 novembre 2010, l’Irlande accepte de recevoir une mission conjointe de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne (BCE) et du Fonds monétaire international (FMI) destinée à définir un plan d’aide international.

Avec la crise et l’explosion de la bulle immobilière et du crédit, l’État irlandais a dû intervenir pour soutenir les banques. Le déficit public irlandais est estimé à 32% du produit intérieur brut en 2010. La BCE et un nombre croissant d’États membres de l’Union européenne se sont prononcés pour une anticipation de l’aide afin d’endiguer toute contagion de la défiance à la zone euro. Le gouvernement irlandais souhaite présenter ce soutien comme une aide strictement limitée à son secteur bancaire ne remettant pas en cause la souveraineté du pays. Dans le cas d’une demande officielle d’aide, l’Irlande pourrait compter sur le Fonds européen de stabilité financière (FESF), créé après la crise grecque du printemps 2010. D’un montant de 750 milliards d’euros, ce mécanisme a été mis en place par l’UE et le FMI, pour venir en aide à un pays qui ne peut plus se refinancer normalement auprès des marchés.

L’entrée en vigueur d’un cadre juridique européen permanent de gestion des crises touchant les banques et les entreprises d’investissement, destiné à prendre le relais du FESF, est prévue pour 2013.

Rechercher