Exposition aux ondes radioélectriques : les résultats de 3000 mesures| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Exposition aux ondes radioélectriques : les résultats de 3000 mesures

le 6 01 2016

L’Agence nationale des Fréquences (ANFR) a publié, le 24 décembre 2015, les résultats des 2 955 mesures réalisées en 2014 dans le cadre du dispositif national de surveillance de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques.

Les 2 955 mesures ont été réalisées sur l’ensemble du territoire. Tous les niveaux d’exposition mesurés sont inférieurs aux valeurs limites réglementaires. Le décret n° 2002-775 du 3 mai 2002 définit des valeurs limites d’exposition du public aux champs électromagnétiques émis par les équipements utilisés dans les réseaux de télécommunication ou par les installations radioélectriques. Les valeurs réglementaires sont comprises entre 28 et 87 volts par mètre. Les valeurs mesurées par l’ANFR en 2014 s’établissent à un niveau médian de 0,38 volt par mètre. Dans seulement 18 cas sur 2 955, un niveau supérieur à 6 volts par mètre a été mesuré. Les niveaux sont légèrement plus élevés en zones urbaines qu’en zones rurales, ils sont aussi légèrement supérieurs en extérieur qu’en intérieur. Les principales sources d’exposition sont la téléphonie mobile, les services HF (ondes courtes, moyennes et longues), le Wifi et les services de radiodiffusion FM. Dans 57% des cas, c’est la téléphonie mobile qui est le contributeur principal.

Dans le cadre de ses missions, l’ANFR veille au respect des valeurs limites d’exposition. Depuis la loi du 3 août 2009 de programmation relative à la mise en oeuvre du Grenelle de l’environnement, toute personne, physique ou morale, peut demander à faire mesurer l’exposition aux ondes électromagnétiques dans des locaux d’habitation ou dans des lieux accessibles au public.

Mots clés :

Rechercher