Les Français et les TIC en 2009 : le numérique s’impose| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Les Français et les TIC en 2009 : le numérique s’impose

le 17 12 2009 Archives.

Le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (CREDOC) a publié les résultats de son enquête annuelle sur la diffusion des technologies de l’information dans la société française le 11 décembre 2009. Cette enquête est réalisée pour le compte du Conseil général de l’industrie, de l’énergie et des technologies du MinistèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. de l’industrie (CGIET) et de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).

Malgré la crise économique, la diffusion des technologies de l’information et de la communication (TIC) parmi le grand public s’est poursuivie en 2009. Désormais 74% des Français disposent à leur domicile d’un ordinateur, 67% d’une connexion internet et 48% se connectent tous les jours. Plus particulièrement, l’internet mobile a vraiment "décollé" : 13% des possesseurs d’un téléphone mobile (82% des plus de 12 ans en possèdent un) l’utilisent aussi pour la navigation sur internet. On note aussi une forte augmentation du e-commerce et des démarches en ligne, l’utilisation des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, MySpace) restant plutôt l’apanage des jeunes. Le téléchargement illégal semble en diminution.

Le développement du numérique est l’un des thèmes mis en avant dans le cadre des "Etats généraux de l’industrie" organisés par la pouvoirs publics entre le 15 octobre 2009 et février 2010. Une proposition de loiProposition de loiProjet de texte législatif déposé au Parlement à l’initiative d’un ou plusieurs parlementaires., actuellement en débat au ParlementParlementOrgane collégial qui exerce le pouvoir législatif (adoption des lois et contrôle du pouvoir exécutif). En France, le Parlement est composé de deux chambres : l’Assemblée nationale et le Sénat., prévoit de renforcer la lutte contre la "fracture numérique", alors qu’une majorité de français (51% des adultes, 75% des 12-17 ans) estime qu’être connecté à Internet est nécessaire à une bonne intégration sociale.

Rechercher