Gaz de schiste : des explorations scientifiques à venir| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Gaz de schiste : des explorations scientifiques à venir

le 29 03 2012 Archives.

Le rapport final de la Mission d’inspection sur les gaz et huiles de schiste a été rendu public le 22 mars 2012. Il fait suite à la loi du 13 juillet 2011 qui interdit l’exploration et l’exploitation des mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux par fracturation hydraulique, mais qui permet d’utiliser cette technique dans le cadre de projets scientifiques d’expérimentation. La loi prévoyant la création d’une Commission nationale d’orientation, de suivi et d’évaluation des techniques d’exploration chargée de donner un avis public avant toute expérimentation, le décret qui met en place cette Commission a été publié au Journal officielJournal officielJournal de la République française dans lequel sont publiés les lois et les règlements. du 22 mars 2012.

La technique de fracturation hydraulique (injection sous pression de fortes quantités d’eau), utilisée pour exploiter les hydrocarbures emprisonnés dans la roche, a suscité d’importantes oppositions liées aux risques de détérioration de l’environnement qu’elle implique (pollution souterraine, saccage des paysages, microséismes, épuisement des ressources hydrauliques, etc...). Les rapporteurs considèrent pourtant qu’elle reste la seule utilisable actuellement pour mettre en valeur des ressources qui permettraient, selon eux, de réduire sensiblement la facture énergétique du pays. Ils sont favorables à la mise en place d’un programme de recherche scientifique pour sécuriser cette technique, programme encadré par un comité scientifique national et contrôlé par des comités de suivi au niveau local. La mission propose un calendrier (avec essentiellement au départ des carottages de prospection en Bassin parisien) qui devrait déboucher au second semestre 2013 sur une nouvelle loi donnant un cadre juridique définitif à ces expérimentations.

La publication de ce rapport et la création de la Commission nationale sur les techniques d’explorations ont suscité des réactions à la fois de la part des associations de défense de l’environnement et de la part d’élus locaux qui y voient la préparation du « contournement » d’une interdiction qui n’aurait alors été décidée dans la loi, selon eux, qu’à des fins de « mise en scène ».

Mots clés :

Rechercher