Inégalités hommes-femmes : lutter contre les stéréotypes dès l’enfance [20140117]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Inégalités hommes-femmes : lutter contre les stéréotypes dès l’enfance

le 17 01 2014 Archives.

Dans le rapport "Lutter contre les stéréotypes filles-garçons" remis à la ministre des Droits des femmes le 15 janvier 2014, le Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP) formule 30 recommandations pour abolir les stéréotypes filles-garçons et faire ainsi progresser l’égalité entre les hommes et les femmes.

Selon le CGSP, les inégalités hommes-femmes ne résultent pas uniquement de choix de vie individuels et rationnels, mais aussi de l’influence de représentations stéréotypées. Ces stéréotypes sont véhiculés dès la petite enfance, et tout au long du parcours scolaire de l’enfant, par les adultes (métiers exercés, répartition des tâches domestiques, etc.) et les institutions éducatives (école, manuels scolaires, etc.). Face à ce constat, le rapport préconise notamment de :

  • Faciliter l’implication des pères auprès de l’enfant et dans ses activités, à l’aide notamment de dispositifs de préparation à la naissance ou d’accompagnement à la parentalité.
  • Développer la mixité des métiers de la petite enfance dans le cadre du futur "Plan métiers de la petite enfance".
  • Sensibiliser les enseignants aux pratiques favorisant l’égalité filles-garçons (constitution de groupes mixtes d’élèves, partage égalitaire de la cour de récréation, etc.).
  • Assurer une répartition équilibrée des rôles sociaux des hommes et des femmes dans les manuels et la littérature pédagogiques.
  • Sanctionner les violences verbales et physiques à caractère sexiste au sein des établissements scolaires.
  • Modifier le rythme du processus d’orientation scolaire pour permettre aux jeunes d’envisager "un parcours atypique au regard de leur sexe".
  • Sensibiliser les parents, éducateurs, clubs et associations aux bienfaits du sport pour tous afin de favoriser une plus grande mixité des pratiques sportives.
  • Sensibiliser les professionnels de santé à la question du genre comme déterminant des inégalités de santé.

La ministre a indiqué que "beaucoup des mesures préconisées dans ce rapport seront engagées dans le cadre de la stratégie nationale sur la mixité des métiers".

Mots clés :

Rechercher