Intelligence artificielle : anticiper ses impacts sur les emplois et la société [20170414]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

Imprimer

Intelligence artificielle : anticiper ses impacts sur les emplois et la société

le 14 04 2017

France Stratégie et le Conseil national du numérique (CNNum) ont co-rédigé un rapport sur les impacts économiques et sociaux de l’intelligence artificielle (IA). Ce rapport constitue une contribution à la stratégie nationale, lancée en janvier 2017 et présentée dans son intégralité par le gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. le 21 mars 2017.

Sortir d’une vision simpliste de l’intelligence artificielle

Ce rapport souhaite sortir d’une vision simpliste de l’intelligence artificielle (compréhension "magique" de l’IA, focalisation sur la disparition massive d’emplois, etc.). Une telle perception a jusqu’à présent empêché de mettre en avant les perspectives positives réelles (gains de productivité dans les entreprises, amélioration de la qualité des services) comme les alertes essentielles : risque de perte d’indépendance économique, absence de gouvernance des transformations, sous-estimation des impacts sur la vie quotidienne, en particulier dans le monde du travail.

Afin d’éviter le décrochage économique de la France et des destructions d’emploi, les rapporteurs recommandent plusieurs mesures pour tirer avantage de la révolution numérique que constitue l’IA.

Les mesures nécessaires pour anticiper les changements liés à l’IA

Sept mesures sont proposées par parmi lesquelles :

  • la mise en place d’une concertation nationale. Il s’agit de penser, à tous les niveaux, la gouvernance permettant d’organiser un dialogue et des prises de décision à même de transformer nos sociétés et nos économies pour anticiper les impacts de l’IA. A cet effet, une grande plateforme numérique avec tous les acteurs de l’emploi est projetée ;
  • la sensibilisation des organisations à la valeur des données en tant que ressources essentielles à l’entraînement des algorithmes d’intelligence artificielle ;
  • la réforme de la formation. Les métiers seront plutôt transformés qu’ils ne vont disparaître. Pour préparer les transformations du travail, la formation reste l’outil essentiel. La formation tout au long de la vie doit permettre à chacun de développer des compétences transversales de créativité et d’adaptabilité tout en acquérant les compétences techniques spécifiques à l’intelligence artificielle. Les professions les plus touchées par l’automatisation pourraient être prioritairement ciblées par une politique de formation préventive.

Rechercher