Médicaments : comment mieux les utiliser et moins dépenser [20140314]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Médicaments : comment mieux les utiliser et moins dépenser

le 14 03 2014 Archives.

Le Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP) vient de publier deux notes d’analyse sur les médicaments. L’une porte sur les usages des médicaments, l’autre sur la fixation de leur prix.

En 2012, la France a consacré plus de 27 milliards d’euros aux dépenses publiques de médicaments (18,4% de sa consommation médicale totale). Pour le CGSP, cette consommation importante, parfois surabondante (prescriptions inadaptées, conseils des pharmaciens insuffisants, utilisation peu adéquate de la part des usagers), entraîne des coûts sanitaires, économiques et environnementaux non négligeables. Pour favoriser un usage raisonné du médicament, le CGSP considère qu’il faut agir sur le comportement des professionnels de santé et sur celui des patients. Pour cela, les médecins devraient être incités à "prescrire autrement" (liste réduite des médicaments les plus efficaces, développement des prises en charge non médicamenteuses, etc.). La prescription, la dispensation et la consommation du médicament doivent être envisagées dans une logique de santé publique en impliquant tous les acteurs (industriels, distributeurs, professionnels de santé et usagers).

Outre la question du volume de la consommation et des usages du médicament, celle du prix du médicament est déterminante dans la croissance des dépenses de santé et renvoie à des intérêts stratégiques divergents pour les industriels (exigences de profit, de maintien de l’emploi et d’investissement) et pour les pouvoirs publics (équilibre des finances publiques, système de santé de qualité, soutien à une filière industrielle). La seconde note du CGSP montre la complexité des dispositifs de régulation du prix des médicaments. Pour le Commissariat, au-delà de la régulation du prix du médicament, un des enjeux tient à une négociation avec les industriels portant sur les secteurs d’innovation à promouvoir dans les années à venir. La réduction du montant des dépenses de médicament doit passer en priorité par un "bon usage" du médicament.

Mots clés :

Rechercher