Notre-Dame-des-Landes : avantages et inconvénients du projet d’aéroport [20160405]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Notre-Dame-des-Landes : avantages et inconvénients du projet d’aéroport

le 5 04 2016

Commandé par la ministre en charge de l’environnement le 13 janvier 2016, le rapport de synthèse évaluant les avantages et les inconvénients du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes a été rendu public le 5 avril 2016.

Le rapport constate que l’aéroport Nantes Atlantique connaît un certain dynamisme en raison d’une demande forte, elle-même liée à la croissance démographique de la région et au développement d’une économie ouverte. Les prévisions de trafic laissent entrevoir une hausse continue du trafic de passagers (+5 millions de passagers prévus en 2020 et 6 millions vers 2025). Pour faire face au développement du transport aérien, le rapport évalue différentes alternatives : contraindre la demande de transport, mettre en réseau les aéroports de l’Ouest, agrandir et rénover l’aéroport de Nantes Atlantique, construire un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

Les trois ingénieurs généraux des Ponts, des Eaux et des Forêts, auteurs du rapport, concluent que l’agrandissement et la rénovation actuelle de Nantes Atlantique permettraient de faire face à l’augmentation du trafic aérien. Dans ce cas, le plan d’exposition au bruit devrait être revu. Ils considèrent que le projet de Notre-Dame-des-Landes, qui prévoit la construction de deux pistes de 3 600 mètres, est surdimensionné. Le projet, d’une conception ancienne jamais réexaminée, est celui d’un aéroport à vocation intercontinentale alors que l’essentiel du trafic est intra-européen. Si le projet devait être réalisé, les rapporteurs recommandent qu’il soit redéfini avec une seule piste de 2 900 mètres de long et 45 mètres de large. Le redimensionnement du projet pourrait réduire ses impacts sur l’eau et la biodiversité.

Mots clés :

Rechercher