Nucléaire : la sécurité des installations de nouveau en question | vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Nucléaire : la sécurité des installations de nouveau en question

le 15 03 2011 Archives.

La question de la sûreté des installations nucléaires se retrouve au premier plan de l’actualité du fait des dommages subis par plusieurs centrales nucléaires au Japon après le tremblement de terre de très forte intensité qui a frappé ce pays le 11 mars 2011 et le « tsunami » qui en a été la conséquence. C’est dans ce contexte que de nombreuses ONG ainsi que certains courants politiques réclament en France l’ouverture d’un débat national sur l’avenir du nucléaire.

Les dommages subis au Japon concerneraient au moins une dizaine de centrales, la situation étant particulièrement inquiétante dans quatre d’entre elles où des rejets radioactifs sont constatés. En France, deux organismes sont en charge de la sûreté nucléaire, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), autorité administrative indépendanteAutorité administrative indépendante / AAIInstitution de l’Etat, chargée, en son nom, d’assurer la régulation de secteurs considérés comme essentiels et pour lesquels le gouvernement veut éviter d’intervenir trop directement. chargée de contrôler les activités nucléaires civiles et l’Institut de radioprotection et de sureté nucléaire (IRSN), établissement public exerçant une veille en matière de radioprotection et chargé de fournir son expertise en situation de crise. Ces deux organismes suivent donc heure par heure l’évolution de la situation au Japon en fonction des informations fournies par les autorités japonaises, tentent d’évaluer les risques encourus et communiquent leurs analyses et conclusions au public.

La question de la fragilité des installations nucléaires face à des risques naturels souvent imprévisibles est en effet l’un des arguments avancés pour contester la priorité maintenue au nucléaire dans l’approvisionnement énergétique, aussi la communication sur les précautions prises pour faire face à ces risques est considérée comme essentielle pour obtenir la confiance de la population. L’IRSN présente ainsi un dossier complet sur la question de la prise en compte du risque sismique pour les installations nucléaires et s’efforce de vulgariser la terminologie utilisée pour évaluer le degré de gravité des incidents et accidents touchant ces installations.

Rechercher