Nuptialité : des unions plus tardives mais aussi nombreuses| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Nuptialité : des unions plus tardives mais aussi nombreuses

le 30 12 2008 Archives.

S’appuyant sur les données qui lui sont systématiquement fournies par les mairies, l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) a présenté au mois de décembre 2008 un tableau statistique sur les mariages conclus durant l’année 2007.

Le nombre des mariages a été de 274 000, chiffre stable par rapport à 2006 (contre plus de 305 000 en 2000). L’âge moyen au premier mariage progresse de deux mois par rapport à 2006 (il a augmenté d’une année en cinq ans). Le nombre de mariages impliquant une personne de nationalité étrangère est en diminution (13% contre 17% en 2003) et la part de ceux où les deux époux sont étrangers reste stable (3%). La proportion de remariages continue de croître.

Dans son "Bilan démographique" publié au début de l’année 2008, l’INSEE s’était déjà intéressé aux chiffres du mariage en 2007 et les avait comparés à ceux concernant le PACS (pacte civil de solidarité). Ce contrat est signé maintenant en très grande majorité par des personnes de sexes différents et, selon l’INSEE, ce sont 90 000 PACS qui ont été conclus en 2007 par des couples hétérosexuels. L’Institut souligne ainsi que le nombre de couples hétérosexuels liés par un contrat, mariage ou PACS, ne diminue pas mais augmente régulièrement avec le recours au PACS par l’ensemble de la société.

Mots clés :

Rechercher