Pauvreté et inégalités : des chiffres à nouveau en légère hausse en 2015 | vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Pauvreté et inégalités : des chiffres à nouveau en légère hausse en 2015

le 8 12 2016

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié, le 5 décembre 2016, une estimation du taux de pauvreté et des inégalités de niveau de vie en 2015. Cette estimation s’appuie sur une méthode expérimentale fondée sur la microsimulation, mise en œuvre pour la première fois fin 2015 sur l’année 2014.

En 2015, le taux de pauvreté a augmenté de 0,2 point. Il s’élève à 14,3% de la population, après 14,1% en 2014. Ainsi, plus d’une personne sur sept vit avec moins de 60% du revenu médian (soit environ 1 000 euros). L’augmentation de la pauvreté en 2015 fait suite à la légère hausse relevée en 2014 (+0,1 point), après deux années de baisse en 2012 et 2013. Si la population en situation de pauvreté est moindre en 2015 qu’en 2011 (-0,4 point), elle reste toutefois plus élevée qu’avant la crise financière de 2008 (+1 point). Pour l’Insee, le taux de 2015 est dû principalement à l’augmentation du nombre de chômeurs vivant sous le seuil de pauvreté, elle-même liée à celle du nombre de chômeurs de longue ou très longue durée.

La hausse des inégalités de niveau de vie entamée en 2014 se poursuit également en 2015. L’indice de Gini, qui sert à mesurer les inégalités au moyen d’un coefficient compris entre 0 (égalité parfaite) et 1 (inégalité totale), augmente de 0,003 en 2015 pour atteindre 0,296. En 2013, ce coefficient avait fortement chuté et effacé ainsi les hausses successives des inégalités constatées depuis le début de la crise de 2008. En 2015, les inégalités sont moindres qu’en 2011 mais au même niveau qu’en 2008, avant la crise. D’après l’Insee, les mesures fiscales et sociales intervenues en 2015 ont néanmoins permis de les atténuer (notamment baisse ciblée de l’impôt sur le revenu, modulation des allocations familiales selon les ressources, hausse de certaines prestations pour les plus modestes comme la revalorisation de 2 % du revenu de solidarité active).

Les estimations avancées du niveau de vie médian et du seuil de pauvreté de la population ne sont par contre pas publiées dans cette étude, en raison de la simulation peu satisfaisante réalisée l’an dernier sur ces points. Ces données seront connues en septembre 2017, en même temps que les chiffres définitifs pour 2015 des indicateurs de pauvreté et d’inégalités.

Mots clés :

Rechercher