Prisons : le constat du "contrôleur général"| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Prisons : le constat du "contrôleur général"

le 7 05 2009 Archives.

Le premier rapport annuel du Contrôleur général des lieux de privation de liberté est désormais consultable sur le site internet du "Contrôleur", ouvert depuis le début du mois de mai 2009, au moment même où la situation dans les prisons est mise en lumière par les mouvements sociaux des personnels pénitentiaires.

Remis le 8 avril 2009, ce rapport porte principalement sur la situation dans les prisons. Il relève des problèmes et des carences souvent déjà dénoncés : surpopulation et promiscuité, violence omniprésente, multiplication des suicides, locaux vétustes, personnel insuffisant, hétérogénéité des détenus, trop rares possibilités de travail, liens familiaux non respectés, vie trop chère en comparaison avec les possibilités des prisonniers, insuffisance des actions de réinsertion, etc. Ces constatations sont aujourd’hui largement reprises par les personnels et organisations syndicales à l’origine du mouvement des gardiens de prison qui revendiquent notamment l’augmentation des effectifs, la sécurité dans les établissements, la formation et "l’accompagnement social" des personnels.

Institué par la loi du 30 octobre 2007 et nommé par décret le 13 juin 2008, le Contrôleur général des lieux de privation de liberté a le statut d’autorité administrative indépendanteAutorité administrative indépendante / AAIInstitution de l’Etat, chargée, en son nom, d’assurer la régulation de secteurs considérés comme essentiels et pour lesquels le gouvernement veut éviter d’intervenir trop directement. chargée de veiller au respect des droits fondamentaux des personnes dans tous les lieux où elles sont privées de liberté.

Mots clés :

Rechercher