Réduction des gaz à effet de serre : quel coût pour l’Europe ?| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Réduction des gaz à effet de serre : quel coût pour l’Europe ?

le 3 06 2010 Archives.

La Commission européenne a présenté le 26 mai une analyse des coûts de l’objectif fixé par l’Union européenne en 2008 de réduction de 20% des émissions des gaz à effet de serre (GES) pour 2020. Elle évalue également le coût du passage à un objectif de réduction de 30%, option envisagée par l’Union européenne lors de la conférence de Copenhague sur le climat fin 2009.

Le coût de la réduction de 20% des émissions de GES est désormais évalué à 48 milliards d’euros par an d’ici 2020, contre 70 milliards deux ans plus tôt. Cette diminution est due à plusieurs facteurs : la crise économique a entraîné une réduction des émissions de GES et du prix du carbone (report des quotas d’émission non utilisés) ; les prix élevés de l’énergie en ont fait baisser la demande. Néanmoins il est difficile d’extrapoler cette baisse des coûts et de les transposer dans l’avenir. En effet elle intervient dans un contexte d’amoindrissement de la capacité des entreprises à réaliser les investissements garants d’une réduction durable des GES. Par ailleurs, la baisse du prix du carbone réduit les recettes que les gouvernements tirent de la mise aux enchères des quotas d’émission, source potentielle de financement public des mesures en faveur du climat.

La Commission évalue à 81 milliards d’euros par an le coût de l’application d’un objectif de réduction de 30% des émissions de GES en 2020. Les Etats membres ont jusqu’à présent rejeté cette option, considérant que les conditions nécessaires (réduction concertée des GES au niveau mondial, contexte économique favorable) n’étaient pas réunies.

Rechercher