Retraites : rapport alarmant, concertation conflictuelle ?| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Retraites : rapport alarmant, concertation conflictuelle ?

le 15 04 2010 Archives.

Le gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. a annoncé qu’un projet de loiProjet de loiProjet de texte législatif déposé au Parlement à l’initiative du gouvernement. sur la réforme des retraites sera soumis au ParlementParlementOrgane collégial qui exerce le pouvoir législatif (adoption des lois et contrôle du pouvoir exécutif). En France, le Parlement est composé de deux chambres : l’Assemblée nationale et le Sénat. au mois de septembre. La concertation pour en débattre avec les partenaires sociaux (les cinq syndicats représentatifs et les trois organisations patronales) a commencé le 12 avril. Une concertation spécifique concernera la fonction publique à partir du 22 avril. Des rencontres sont également prévues pour débattre de thèmes particuliers comme la pénibilité, l’emploi des seniors, les mécanismes de solidarité et le pilotage des régimes de retraite.

Un rapport du Conseil d’orientation des retraites (COR) sur les perspectives d’évolution à long terme, remis au Premier ministre le 14 avril, doit contribuer à alimenter les réflexions. Les prévisions à l’horizon 2050, appuyées principalement sur les données démographiques, sont alarmantes : entre 70 et 114 milliards d’euros de déficit selon les hypothèses de chômage et de croissance envisagées. Ces conclusions provoquent la polémique : le Medef, notamment, critique des prévisions économiques jugées encore trop optimistes, alors que les organisations syndicales y voient au contraire une dramatisation exagérée devant "servir d’arguments pour faire supporter aux salariés les efforts financiers" (FO).

Le gouvernement doit présenter dès le mois de mai un document d’orientation sur les retraites. Parmi les mesures envisagées, le report au delà de 60 ans de l’âge légal de départ à la retraite est celle qui suscite le plus de réactions. Les syndicats s’y opposent et mettent d’abord en avant des mesures élargissant l’assiette du financement, ce qui est refusé par les organisations patronales et le gouvernement qui récusent toute hausse des prélèvements obligatoiresPrélèvements obligatoiresEnsemble des impôts et des cotisations sociales perçus par les administrations publiques..

Mots clés :

Rechercher