Revenu de solidarité active : le bilan des expérimentations| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Revenu de solidarité active : le bilan des expérimentations

le 27 05 2009 Archives.

Le Comité d’évaluation des expérimentations du revenu de solidarité active (RSA) a rendu son rapport final le 22 mai 2009, à Martin Hirsch, le haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté. Le RSA entre en vigueur au 1er juin 2009. Ce nouveau dispositif est destiné à permettre l’accès ou le retour à l’emploi sans baisse de revenu. Il est également présenté comme un levier de la lutte contre la pauvreté et comme un outil d’accompagnement social et d’insertion professionnelle, permettant en outre de simplifier le système des minima sociauxMinima sociauxPrestations sociales visant à garantir un revenu minimal à une personne en situation de précarité..

Au terme de 15 mois d’expérimentations, menées dans un tiers des départements et auprès d’environ 15 000 bénéficiaires, le Comité estime que le taux moyen de retour à l’emploi des bénéficiaires de minima sociaux est plus élevé dans les zones où le RSA est expérimenté : il est en moyenne de 3,38 % dans ces zones, contre 3,1 % en zones témoins. Le RSA semble susciter d’autres effets positifs : la part des CDI et des CDD de plus de six mois atteint 30% des bénéficiaires du RSA en emploi ; le secteur marchand représente le principal débouché pour plus de 60% d’entre eux.

Pour évaluer ces expérimentations, plusieurs travaux ont été menés dans le cadre du Comité d’évaluation des expérimentations : un premier bilan d’étape paru en septembre 2008, ainsi qu’une enquête réalisée par la Direction de la recherche, des études de l’évaluation et des statistiques (ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. de la santé) et publiée le 15 avril 2009.

Mots clés :

Rechercher