Salaires et profits : leurs évolutions depuis 20 ans | vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Salaires et profits : leurs évolutions depuis 20 ans

le 15 05 2009 Archives.

Le rapport sur "le partage de la valeur ajoutée, le partage des profits et les écarts de rémunérations en France" a été remis au chef de l’Etat le 13 mai 2009. Cette mission avait été confiée à M. Jean-Philippe Cotis, directeur général de l’INSEE, à l’issue du sommet social du 18 février 2009.

Depuis 20 ans, le partage de la valeur ajoutée (richesse créée par l’entreprise) entre rémunérations du travail (salaires et cotisations sociales) et profits est plutôt stable. Le salaire moyen n’a que faiblement progressé, du fait du ralentissement de la conjoncture et de la hausse des prélèvements sociaux. Cependant, les salaires les plus élevés ont connu une forte progression sur la période 1996-2001. Depuis le début des années 1990, l’épargne salariale (l’intéressement et la participation, versés en proportion des profits) occupe une place réduite mais croissante au sein de la masse salariale. Parallèlement, la part des profits (excédents bruts d’exploitation) versée sous forme de dividendes aux actionnaires augmente.

Le chef de l’État a indiqué son souhait de voir les partenaires sociaux engager des discussions sur les principaux thèmes évoqués dans le rapport. Leurs conclusions devront lui être remises avant la mi-juillet. Soulignant l’importance des inégalités salariales et la faible progression des salaires moyens, plusieurs syndicats réclament des mesures fiscales (abrogation du bouclier fiscal) et des négociations sur les salaires, plutôt que le développement de l’épargne salariale (participation, intéressement).

Mots clés :

Rechercher