Sécurité : vers la création de cellules de citoyenneté et de tranquillité publique| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Sécurité : vers la création de cellules de citoyenneté et de tranquillité publique

le 12 01 2011 Archives.

Chargé d’une mission visant à recenser les mesures favorisant l’application des dispositions de la loi du 5 mars 2007 sur la prévention de la délinquance, Bernard Reynès, député (UMP) des Bouches-du-Rhône propose d’impliquer davantage les communes.

Dans ce cadre, le député suggère d’expérimenter la mise en place de « cellules de citoyenneté et de tranquillité publiques ». Regroupant autour du maire des représentants de la justice, de la police, des travailleurs sociaux et des personnels de l’Éducation nationale, les cellules se donneraient pour objectif de lutter contre les bruits ou tapages injurieux ou nocturnes, la divagation d’animaux dangereux ou encore l’abandon d’ordures sur la voie publique. Elles pourraient également prononcer des sanctions allant du simple rappel à l’ordre à une amende d’un maximum de 1 330 euros ou à un travail non rémunéré ne pouvant excéder 30 heures.

Cette proposition, déjà expérimentée dans des communes des Bouches-du-Rhône, constitue l’ossature d’un amendement au projet de loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure adopté par l’Assemblée nationale le 16 décembre 2010. Le rapport de Bernard Reynès a lui-même été rendu public le 3 janvier 2011.

Mots clés :

Rechercher