Sport : 54 propositions pour une pratique tout au long de la vie [20160916]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Sport : 54 propositions pour une pratique tout au long de la vie

le 16 09 2016

Le 14 septembre 2016, 7e journée nationale du sport scolaire, les députés Pascal Deguilhem et Régis Juanico ont remis leur rapport destiné à renforcer la pratique du sport pour tous et tout au long de la vie.

À l’école, au collège et au lycée, l’éducation physique et sportive (EPS) obligatoire concerne 12 millions d’élèves scolarisés. Or de 40% à 60% des enfants ne pratiquent pas d’activité physique autre que celles obligatoires dans le cadre scolaire. À 11 ans, 65% des élèves sont inscrits dans une association sportive, tandis qu’à 18 ans, ils ne sont plus que 42%. Le décrochage des activités sportives est plus marqué chez les filles et le niveau de pratique est plus faible dans les classes populaires.

Au terme de ses travaux, la mission formule 54 propositions autour de quatre grands enjeux :

  • la continuité du parcours sportif de la maternelle à l’université, avec une vigilance particulière pour l’EPS dans le 1er degré et la lutte contre le “décrochage sportif” ;
  • la diversification des pratiques et l’adéquation de l’offre d’activités physiques et sportives aux besoins et motivations des publics cibles, notamment des étudiants ;
  • l’équité d’accès aux activités physiques et sportives (développement de nouvelles activités péri-éducatives dans le cadre des projets éducatifs territoriaux, lutte contre les discriminations, etc.) ;
  • la formation des acteurs du sport et la mutualisation de leurs expertises, l’objectif étant d’assurer, en concertation avec les administrations centrales et les acteurs locaux, une meilleure lisibilité des différents métiers du sport et des voies de formation.

La mission souligne l’importance de consolider les ressources financières du Centre national pour le développement du sport (CNDS). Elle propose également la création d’un conseil local des activités physiques et sportives afin d’améliorer significativement la gouvernance territoriale sur la cohérence de l’offre d’activités et sur l’utilisation des équipements sportifs.

Rechercher