Téléphones mobiles : limiter l’exposition des utilisateurs| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Téléphones mobiles : limiter l’exposition des utilisateurs

le 29 05 2009 Archives.

Déclenchés par les inquiétudes sur les effets des équipements de téléphonie mobile (antennes-relais et téléphones) sur la santé, les débats de la table ronde "radiofréquences, santé, environnement" (dite "Grenelle des ondes") se sont achevés le 25 mai 2009 par la présentation de dix pistes de travail.

Parmi les orientations annoncées, figurent notamment l’information du grand public sur les risques liés aux téléphones mobiles, l’expérimentation de la baisse du taux d’émission des antennes relais et le soutien à la recherche sur les causes des symptômes de l’hypersensibilité, l’interdiction de l’usage de téléphones mobiles dans les écoles primaires et de la publicité en direction des moins de 12 ans. Par ailleurs, les fabricants de téléphones devraient avoir l’obligation d’indiquer le débit d’absorption spécifique (DAB) pour guider les consommateurs lors de l’achat, les opérateurs devraient proposer une offre SMS exclusive.

Si certaines associations environnementales ont décidé de suspendre leur participation au Grenelle des ondes, jugeant insuffisants les résultats obtenus, d’autres, comme France nature environnement, ont choisi de rester, même si elles regrettent le rejet de certaines propositions (moratoire sur l’implantation des antennes-relais). L’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) doit désormais présenter (septembre 2009) une étude permettant de lever les incertitudes scientifiques sur les effets des ondes émises par les antennes-relais et les téléphones mobiles sur l’Homme.

Rechercher