Téléphonie mobile : bilan de la couverture territoriale| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Téléphonie mobile : bilan de la couverture territoriale

le 2 09 2009 Archives.

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a rédigé un bilan sur la couverture du territoire en téléphonie mobile, rendu public au mois d’août 2009. Ce bilan était exigé par la loi du 4 août 2008 de modernisation de l’économie.

L’ARCEP dresse ainsi un état des lieux au 1er janvier 2009 de la couverture en téléphonie mobile de 2ème génération, dite 2G ou GSM (Global System for Mobile communications), qui permet la transmission numérique de la voix ainsi que de données en quantité modérée. La couverture par au moins un des trois opérateurs représente 97,7 % du territoire métropolitain, soit 99,82 % de la population, 97,8 % de la population étant couverte par les trois opérateurs à la fois. Seule 0,18 % de la population (environ 100 000 personnes) se trouve donc sans couverture, essentiellement dans des zones montagneuses.

Un programme de réduction des zones où seulement un ou deux opérateurs sont présents doit être poursuivi jusqu’en 2011. Mais les opérateurs travaillent aujourd’hui en priorité au déploiement des réseaux de troisième génération, dits 3G ou UMTS (Universal Mobile Telecommunications System), qui permettent la diffusion de données en grande quantité, notamment pour la vidéo et l’internet mobile. Ces réseaux couvrent déjà 75 % de la population et l’ARCEP doit publier au mois de septembre un bilan de leur déploiement. La question de la dangerosité éventuelle des champs électromagnétiques appelle également, d’après l’ARCEP, à des clarifications scientifiques et juridiques rapides.

Rechercher