Transport routier : hausse de la circulation, mais baisse des émissions de CO2 [20140814]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Transport routier : hausse de la circulation, mais baisse des émissions de CO2

le 14 08 2014 Archives.

Dans l’édition 2013 des comptes des transports, publiée en août 2014, le ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. de l’Ecologie, du Développement durableDéveloppement durableDéveloppement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. et de l’Energie retrace notamment l’évolution récente du trafic routier et de ses impacts (émissions de CO2, accidents corporels).

En 2013, le trafic routier a augmenté (+0,7% par rapport à 2012) à un rythme un peu plus élevé que sa moyenne annuelle depuis 2008 (+0,5%). Selon le ministère, La circulation des voitures particulières (75% de la circulation totale) a augmenté de 0,5%, le prix relativement bas des carburants pouvant être à l’origine de cette hausse. Celle des véhicules utilitaires légers a progressé de 2%, sans doute en lien avec le développement du commerce électronique et des services aux personnes. La circulation des véhicules lourds a augmenté légèrement (+0,2% contre -1,9% en moyenne annuelle depuis 2008), soutenue par les bus, les cars et les poids lourds étrangers.

Malgré la hausse du trafic routier, la consommation d’énergie dans le transport routier (individuel ou de marchandises) a baissé du fait de l’amélioration des performances des moteurs et de la "diésélisation" du parc de voitures particulières qui s’est poursuivie (les véhicules diesel représentent 61,7% du parc roulant en 2013). Aussi, les émissions de gaz à effet de serre des transports routiers étaient de nouveau en recul en 2013 (-1,8%), confirmant la tendance observée depuis le début des années 2000. La diminution des émissions de CO2 des voitures particulières neuves s’est accélérée sous l’effet de la forte majoration des montants du malus à partir du 1er janvier 2013 (le montant maximal du malus est passé de 3600 euros à 6000 euros). Toutefois, la diésélisation tend à accroître les émissions de particules liées à cette combustion, même si l’installation de filtres à particules sur les véhicules diesel commercialisés depuis 2011 a permis une diminution progressive de ces rejets.

Selon le bilan provisoire 2013 de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), le nombre d’accidents corporels et de tués a de nouveau reculé en 2013. Ainsi, en dépit de la hausse du trafic routier, les accidents de la route ont diminué (-6%), ce qui s’est traduit par une baisse de la mortalité (-10,5%). Cette baisse de la mortalité concernerait tous les usagers à l’exception des conducteurs de poids lourds (+1,8%).

Mots clés :

Rechercher