Travail : un bilan en demi-teinte pour le CNE| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Travail : un bilan en demi-teinte pour le CNE

le 27 02 2007 Archives.

La Direction de l’animation, de la recherche, des études et des statistiques (Dares) et l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) ont publié, le 20 février 2007, une étude qui détaille l’impact du contrat nouvelles embauches (CNE) sur l’emploi entre octobre 2005 et octobre 2006.

Faisant suite à une étude de juin 2006, cette enquête chiffrée a été réalisée à l’automne 2006 auprès de chefs d’entreprise ou d’associations de moins de 20 salariés. Il ressort que, parmi les salariés embauchés en CNE au mois d’octobre 2005, 7 sur 10 travaillaient encore dans la même entreprise au bout de 6 mois et 5 sur 10 au bout de 12 mois. 60% des salariés embauchés en CNE en mai 2006 travaillent dans la même entreprise 6 mois après, contre 40% pour les contrats à durée déterminée de plus d’un mois et 80% pour les contrats à durée indéterminée. 8% des chefs d’entreprise ayant embauché en CNE en mai 2006 déclarent qu’ils n’auraient pas embauché si le CNE n’avait pas existé et près de 20% déclarent que ce nouveau contrat leur a permis d’anticiper l’embauche.

Le gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. prévoit la mise en place, à partir du 1er mars 2007, d’un dispositif d’accompagnement personnalisé pour les titulaires CNE licenciés ou démissionnaires, calqué sur celui de la convention de reclassement personnalisée.

Rechercher