Travail de nuit : impact sur les conditions de vie des salariés| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Travail de nuit : impact sur les conditions de vie des salariés

le 11 08 2010 Archives.

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a adopté le 8 juillet 2010 un avis soulignant l’impact du travail de nuit sur les conditions de vie et de travail (déroulements de carrière et accès aux formations moins aisés) des salariés. Il recommande notamment de repenser les modalités de recours au travail de nuit.

Le travail de nuit entraîne des perturbations de la vie sociale et familiale des salariés et fait peser de nombreux risques sur leur santé : à court terme, troubles du sommeil, troubles digestifs et déséquilibre nutritionnel ; à long terme, risques cardiovasculaires accrus, usure prématurée de l’organisme. Le CESE propose d’encadrer plus strictement le travail de nuit. Il s’agit notamment de préciser la notion de continuité de l’activité économique qui constitue, dans le code du travail, une des justifications du recours au travail de nuit. Le CESE souhaite également la création d’un repos compensateur minimal légal pour donner aux travailleurs nocturnes un temps de repos supplémentaire. Les autres propositions concernent l’amélioration des conditions de travail (ménager des temps de pause, aménager les postes en fonction de critères ergonomiques, etc.), ainsi que l’articulation de la vie familiale et professionnelle (développer des modes de garde sur horaires décalés, prise en compte du temps et des coûts de transports la nuit).

Le recours au travail de nuit tendant à se développer (près d’un salarié sur cinq travaille habituellement de nuit), le CESE considère qu’il devrait être considéré comme une véritable question de santé publique et figurer dans le Plan santé au travail 2010-2014.

Mots clés :

Rechercher