Vaccins : comment rétablir la confiance et augmenter la couverture de la population [20161206]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

Imprimer

Vaccins : comment rétablir la confiance et augmenter la couverture de la population

le 6 12 2016

Le comité d’orientation de la concertation citoyenne sur la vaccination, mis en place en février 2016 et présidé par le professeur Alain Fischer, a rendu ses conclusions, le 30 novembre 2016. En dépit d’une unanimité des jurys de citoyens et des experts à souligner l’importance de la vaccination comme outil de prévention des maladies infectieuses, le rapport souligne une défiance croissante de la population vis-à-vis de la vaccination.

Plusieurs sources de cette défiances sont identifiées, notamment :

  • les soupçons de collusion entre autorités de santé et industrie du médicament sous l’effet de scandales médiatisés ;
  • la disparition de nombreuses maladies infectieuses qui interroge sur le bien fondé de poursuivre la vaccination ;
  • la question des adjuvants dans les vaccins ;
  • la position des médecins qui se plaignent d’un déficit de formation pour convaincre des patients réticents ;
  • la complexité du parcours de vaccination (obligation d’une ordonnance médicale, achat en pharmacie du vaccin, puis vaccination médicale, etc.) ;
  • le manque d’information des médecins sur le statut vaccinal de leurs patients (carnets perdus ou non présentés) ;
  • les crises sanitaires (Médiator, sang contaminé, etc.) et l’insuffisante réactivité des réponses et de l’engagement des pouvoirs publics qui ont laissé le champ libre à la propagande anti-vaccinale.

Pour rétablir la confiance et augmenter la couverture vaccinale à tous les âges de la vie, le rapport présente des propositions visant à améliorer la transparence de l’information et des experts impliqués. Un site unique référent, regroupant l’ensemble des informations et savoirs sur la vaccination et doté d’un espace participatif, devrait être mis en place par les pouvoirs publics. Le rapport recommande aussi de faciliter la pratique de l’acte vaccinal (qui vaccine et où) et d’assurer un suivi de la vaccination à travers un carnet électronique.

Pour le comité, l’objectif à atteindre est la levée de l’obligation vaccinale. Celle-ci sera possible quand l’intérêt de la vaccination sera compris et partagé par tous. Néanmoins, dans le contexte actuel de défiance, il préconise au contraire d’élargir, de façon temporaire, la liste des vaccins obligatoires pour l’enfant. Cette mesure devrait s’accompagner de la prise en charge intégrale du coût d’achat des vaccins par l’assurance maladie.

Mots clés :

Rechercher