Biodiversité, l’impact des espaces protégés| vie-publique.fr | Actualités | Dossiers

[ Publicité ]
Imprimer

Biodiversité, l’impact des espaces protégés

le 11 10 2007 Archives.

Dans son dernier « 4 pages », l’Institut français de l’environnement (IFEN) analyse l’évolution de l’occupation des sols à l’intérieur et aux alentours des espaces naturels protégés (réserves naturelles, parcs naturels régionaux, sites Natura 2000, etc.) entre 1990 et 2000.

L’étude révèle que ces espaces protégés ont connu une faible implantation de routes et bâtiments par rapport à leurs proches alentours et au reste des territoires de la métropole. De même, et toujours par rapport à la moyenne nationale, ils comportent une faible proportion de terres agricoles et sont riches en zones humides. En revanche, si la majorité des espaces protégés sont touchés par le recul des prairies et pâturages naturels dans les mêmes proportions qu’au niveau national (0,13%), certains d’entres eux enregistrent une dégradation 3,6 fois supérieure, notamment les étangs de la Champagne humide, la Brenne et les marais de Basse Maine et de Saint-Aubin.

Le groupe de travail sur la biodiversité du Grenelle Environnement a notamment proposé, « afin d’améliorer la gestion des espaces et espèces naturels […], de regrouper les nombreux établissements publics concernés dans une seule organisation traitant de la biodiversité (pourquoi pas une agence ?) ».

Rechercher